Getty Images

Le Thunder a eu un problème à Houston : Westbrook sans pitié pour son ex

Le Thunder a eu un problème à Houston : Westbrook sans pitié pour son ex

Le 29/10/2019 à 07:36Mis à jour Le 29/10/2019 à 07:46

NBA – Russell Westbrook affrontait lundi soir le Thunder pour la première fois depuis son transfert aux Rockets l’été dernier. Le meneur All-Star a frôlé le triple-double (21 pts, 12 rbds et 9 pds) pour mener sa nouvelle équipe à la victoire contre ses anciens coéquipiers (116-112).

Le match : Russell Westbrook a fait la fête à ses anciens coéquipiers

L’aventure à Houston commence plutôt bien pour Russell Westbrook. Il a déjà conquis le public et il semble à son aise sur le parquet. Surtout, il est performant et il vient de mener sa nouvelle franchise à un deuxième succès consécutif. Les Rockets ont battu le Thunder, où l’ancien MVP a évoluait depuis le début de sa carrière jusqu’à son transfert cet été, à l’occasion de leurs premières retrouvailles, lundi soir (116-112). Il a d’ailleurs été l’un des grands artisans de cette victoire en passant tout près du triple-double : 21 points, 12 rebonds et 9 passes. Westbrook n’a pas diminué son rythme en rejoignant James Harden. Après trois matches, il est à plus de 24 points, presque 13 rebonds et presque 10 passes par match. Incroyable.

Son nouveau compère a, lui aussi, affolé les compteurs hier soir. 40 pions pour Harden mais avec encore une fois beaucoup de maladresse (8 sur 21 aux tirs, 3 sur 14 à trois-points) et plus de la moitié de ses points inscrits sur la ligne des lancers-francs. Dans le sillage des deux stars, Houston a accéléré au retour des vestiaires en passant un 17-4 pour reprendre le contrôle de la partie après avoir été mené de dix points à la pause (66-69). L’équipe de Mike D’Antoni a ensuite pris le large avant de tenir le retour au score de Chris Paul – monnaie d’échange lors du transfert de Westbrook cet été et honoré par les Rockets hier soir – et de ses coéquipiers.

Le joueur : Draymond Green mène Golden State à sa première victoire

Baladés et humiliés par les Clippers puis le Thunder lors de leurs deux premiers matches de la saison, les Warriors ont enfin réagi en battant les Pelicans (134-123). Au cœur de ce sursaut d’orgueil, Draymond Green. L’intérieur a rappelé pourquoi il était un All-Star en compilant son premier triple-double de la saison. 16 points, 17 rebonds et 10 passes. Stephen Curry a terminé avec 26 points et 11 passes. D’Angelo Russell, principale recrue de l’intersaison, a aussi brillé (24 pts, 7 rbds, 8 pds) et le pivot Damion Lee (23 pts, 11 rbds) a réalisé le meilleur match de sa carrière. L'équipe de New Orleans était tout de même privée de trois titulaires. Le début de saison est d'ailleurs très compliqués pour les Pelicans qui ont perdu leurs quatre premiers matches.

La performance : Joel Embiid dominateur contre Atlanta

Affiche alléchante entre les Sixers et les Hawks. D’un côté, l’un des deux grands favoris à l’Est. De l’autre, une équipe qui monte et qui pourrait bientôt compter parmi les cadors de sa Conférence. Deux formations invaincues après deux sorties. Mais il fallait bien un vainqueur et c’est Philadelphie qui l’a emporté sur le fil (105-103). Les dirigeants d’Atlanta ont pu réaliser ce qui leur manque pour rivaliser avec les favoris NBA : une superstar capable de dominer une rencontre à elle seule. Lundi, c’était Joel Embiid. Le Camerounais a planté 36 points avec aussi 13 rebonds et 5 passes. Un retour tonitruant pour le pivot, absent au dernier match en raison d’une douleur à la cheville. Les Sixers ont aussi gagné le match à l’expérience, en passant un 15-5 à Trae Young (25 pts et 9 pds) et ses partenaires dans les cinq dernières minutes.

La belle surprise : San Antonio démarre en trombe

Trois matches et trois victoires pour les Spurs après leur succès arraché au bout du suspense contre les Trail Blazers hier soir (113-110). C’est seulement la huitième fois de leur histoire glorieuse que les éperons commencent avec trois victoires de suite. Même s’ils sont passés tout près de tomber devant un grand Damian Lillard. Le meneur de Portland a inscrit 18 points consécutifs dans le quatrième quart temps. Un énorme coup de chaud pour ramener son équipe à seulement un point à un peu moins de deux minutes de la fin. Mais ce sont bien les joueurs de Gregg Popovich qui sont ressortis victorieux. Leur début de saison est à l’image de leur équipe : rafraîchissant. Les Spurs sont à nouveau en train de changer de style. Le jeu est beaucoup plus rapide que l’an dernier avec notamment le retour du jeune Dejounte Murray. Ça cavale dans tous les sens et… ça marche !

Les Français : Premier double-double pour Rudy Gobert

Le Jazz a battu les Suns in-extremis sur un dernier lancer-franc de Donovan Mitchell (96-95). Une rencontre au cours de laquelle le Français Rudy Gobert marqué 15 points et capté 18 rebonds. Plus tôt dans la soirée, Frank Ntilikina avait enfin obtenu du temps de jeu avec les Knicks, d’ailleurs victorieux pour la première fois cette saison (105-98 contre les Bulls). Mais il n’a pas inscrit le moindre panier en 22 minutes et a raté ses six tentatives. 18 points en revanche pour Evan Fournier lors de la défaite du Magic contre les Raptors (104-95).

Rudy Gobert avec le Jazz face aux Suns, le 28 octobre 2019.

Rudy Gobert avec le Jazz face aux Suns, le 28 octobre 2019.Getty Images

Tous les scores

Pistons - Pacers : 96-94
Knicks - Bulls : 105-98
Hawks - Sixers : 103-105
Raptors - Magic : 104-95
Rockets - Thunder : 116-112
Bucks - Cavaliers : 129-112
Pelicans - Warriors : 123-134
Spurs - Trail Blazers : 113-110
Suns - Jazz : 95-96
Kings - Nuggets : 94-101
Clippers - Hornets : 111-96

Pariez sur le Basketball avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0