Le match : le Jazz poursuit sa série malgré un énorme Ben Simmons

Souvent critiqué pour les limites de son jeu offensif, Ben Simmons n’avait jamais été aussi bon en attaque avant le match d’hier soir contre le Jazz. L’Australien a inscrit 42 points (15 sur 26) en se montrant très agressif en l’absence de Joel Embiid (victime de douleurs au dos). Mais même la meilleure performance de sa carrière n’a pas suffit pour venir à bout de la meilleure équipe de la ligue. Utah a battu Philadelphie (134-123).
Parce qu’en face, Jordan Clarkson sortait lui aussi l’un des matchs de sa vie. 40 points et 8 tirs à trois-points ! Le sixième homme (favori pour le trophée) a clairement fait la différence sur cette rencontre. Le facteur X. Donovan Mitchell a ajouté 24 points et Joe Ingles 20. Simmons a pourtant tenté de ramener ses Sixers au contact en inscrivant 8 points de suite au cours du quatrième quart temps. Philly était alors à 6 longueurs (110-104). Puis Tobias Harris, auteur de 36 pts hier, a planté un trois-points quelques instants plus tard. Les joueurs de Quin Snyder n'ont pas craqué en face. Ils ont tenu bon avant d'accentuer à nouveau leur avantage.
NBA
Antetokounmpo en démonstration, Lillard monumental mais battu
IL Y A 5 HEURES
Le Jazz a désormais gagné 19 de ses 20 dernières sorties et caracole toujours en tête de la NBA.

Le joueur : Kyrie Irving porte les Nets sur son dos

Sans Kevin Durant, légèrement touché, c’est Kyrie Irving qui a assumé le leadership et le scoring des Nets hier soir. 40 points pour le meneur All-Star et une victoire de Brooklyn sur le parquet de Sacramento (136-125). James Harden n’était pas non plus en reste avec un triple-double : 29 points, 13 rebonds et 14 passes.
Mais Irving, très agressif et très adroit, a épuisé les défenseurs des Kings toute la soirée en commençant le show dès les premières minutes de la partie. Il a converti 15 de ses 22 tentatives avec un incroyable 9 sur 11 derrière l’arc à trois-points. Leur tandem fonctionne d’ailleurs plutôt bien, avec Harden à la création et Kyrie à la finition. Ils prennent leurs marques ensemble petit à petit, et ça promet.

La performance : Julius Randle, un carton digne d’un All-Star

Julius Randle prend une autre dimension cette saison, et ce changement pourrait se traduire par une invitation parmi les All-Stars de la Conférence Est. Le joueur fait actuellement campagne et, avec des performances comme celles de lundi soir, il pourrait marquer des points dans l’esprit des votants. Des points, justement, il en a mis plein cette nuit. 44 au total. Pour mener les Knicks à une nouvelle victoire, cette fois contre les Hawks (123-112).
44 points dont 7 paniers primés, son record en carrière sur un match. Randle (qui a pris 9 rebonds et délivré 5 passes décisives) est au sommet de son art et ses prestations tirent toute sa franchise vers le haut. New York affiche un bilan quasiment neutre avec 14 victoires et 15 défaites.

Le duel : Wall et Beal, le choc des anciens frères d’armes

John Wall et Bradley Beal ont traversé de nombreux moments ensembles pendant presque dix ans avant que le meneur soit finalement transféré à Houston. Des hauts, des bas. D’où est née une forte amitié. Hier soir, ils fêtaient leurs retrouvailles sur les parquets en se rentrant dedans et en essayant de prendre le dessus sur l’autre. Un très beau duel pour une rencontre entre les Rockets et les Wizards à l’atmosphère particulière. Beal a finalement pris le dessus avec 36 points et la victoire de Washington (131-119).
"Même ce soir, on se poussait l’un l’autre, on se disait d’être meilleurs, on défendait l’un sur l’autre. C’est juste notre nature compétitive. C’est beau", confiait Beal au sujet de son face à face avec son ex partenaire. Wall tenait à montrer aux Wizards, et surtout à ses anciens employeurs, qu’il n’avait rien perdu de sa vitesse et de son talent. Il a fini avec 29 points et 11 passes. Sans pour autant mener les Texans au succès. Russell Westbrook, échangé contre JW en novembre dernier, a lui compilé son sixième triple-double de la saison en postant 16 points, 13 rebonds et 15 passes, mais à 8 sur 22 aux tirs.

Les Français : Rudy Gobert sans fioriture

Sans faire de très grosses statistiques, Rudy Gobert a été solide sur ce match contre les Sixers. Il n’a pas eu à défendre sur Embiid, absent, mais le pivot tricolore a inscrit 11 points sans rater le moindre tir (3 sur 3) et il a pris 9 rebonds tout en bloquant 2 tirs. Luwawu-Cabarrot a lui fait un bon match avec les Nets. Il a marqué 8 points en sortie de banc.

Tous les scores

Pacers - Bulls : 112-120
Wizards - Rockets : 131-119
Knicks - Hawks : 123-112
Jazz - Sixers : 134-123
Warriors - Cavaliers : 129-98
Clippers - Heat : 125-118
Kings - Nets : 125-136
NBA
Le "Prix Kareem Abdul-Jabbar" récompensera un joueur impliqué dans la lutte pour la justice sociale
IL Y A 14 HEURES
NBA
Retour tranchant pour Harden, Lillard et les Blazers déroulent
HIER À 05:23