Le joueur : Stephen Curry (49 points) cumule les cartons et les records

Waouh. Comment décrire autrement la performance de Stephen Curry ? Ou sa série de performances depuis plusieurs semaines ? Le meneur des Warriors est sur une autre planète. Dans une autre dimension. Et les Sixers en ont fait les frais en subissant les assauts répétés de la superstar. Encore 49 points pour le double-MVP et une victoire surprise de Golden State contre Philadelphie, premier de la Conférence Est (107-96). 49 points et 10 paniers à trois-points. Irréel. C’est son onzième match consécutif à 30 points ou plus, soit la plus longue série de l’Histoire pour un joueur de 33 ans. Encore mieux que Kobe Bryant. Il dépasse aussi le Black Mamba – et Michael Jordan ! – dans un autre domaine en claquant sa cinquième pointe à 40 unités sur le même mois. Là encore, complètement inédit pour un basketteur de son âge en NBA.
NBA
Anthony rejoint LeBron aux Lakers, nouveau jackpot record pour Curry
IL Y A 3 HEURES
"C’est beau. C’est vraiment de l’art. Ce qu’il fait est incroyable à regarder. Personne n’a jamais fait ça dans l’Histoire", confiait Steve Kerr. En plus de l’exploit individuel, Curry a aussi fait gagner les siens avec des paniers primés tardifs pour mettre son équipe à l’abri. Il l’a porte sur ses épaules comme aucune star ne le fait en NBA. Et ce serait presque à se demander s’il ne mériterait pas d’être élu MVP de la saison tant il marque les esprits.

La performance : Nikola Jokic phénoménal

Pour continuer sur le débat du MVP… Stephen Curry serait peut-être le favori si Nikola Jokic ne jouait pas en NBA. Parce que le Serbe évolue lui aussi à un niveau stratosphérique. Et hier soir, il a encore sauvé son équipe. Les Nuggets ont battu les Grizzlies après deux prolongations grâce aux 47 points, 15 rebonds et 8 passes de leur pivot. Tout simplement exceptionnel. Jokic a même marqué le panier à trois-points décisif pour enfin délivrer les siens après presque une heure de bataille contre Ja Morant (36 pts) et ses partenaires. Spectaculaire, efficace et bien au-dessus du lot, le Joker a converti 20 de ses 31 tentatives. Avec 26,4 points, 57% aux tirs, 42% à trois-points, 11,1 rebonds et 8,8 passes, il réalise une saison dantesque.

Le match : Devin Booker et les Suns décrochent le choc contre les Bucks

0,3 dixième de seconde. C’est ce qu’il restait au chrono au moment où Devin Booker s’est présenté sur la ligne des lancers-francs alors que le score était de 127 partout après déjà une prolongation. L’arrière All-Star des Suns a mis son premier tir pour offrir à Phoenix une victoire in-extremis contre Milwaukee (128-127). Quelques instants auparavant, Khris Middleton avait pourtant fait le plus dur en marquant un panier primé crucial pour égaliser. Mais les Bucks ont fait faute sur la dernière possession adverse et Booker n’a pas tremblé. Le joueur clé de la franchise de l’Arizona s’était déjà montré décisif dans le quatrième quart temps en arrachant la prolongation.
Il finit avec 24 points et 7 passes tandis que son coéquipier Chris Paul ajoute 22 points et 13 passes et dépasse même Magic Johnson au classement des meilleurs passeurs de l'Histoire de la NBA ! 33 points pour Giannis Antetokounmpo, privé des quatre dernières minutes de la prolongation en raison de crampes douloureuses. Son absence a certainement pesé.

Nikola Vucevic et les Bulls stoppent les Celtics

Après six victoires de suite, Boston marque un temps d’arrêt en s’inclinant 96 à 102 contre Chicago. Jayson Tatum avait pourtant tout tenté en réalisant même un triple-double (14 points, 13 rebonds et 10 passes décisives) mais l’ailier All-Star des Celtics a cruellement manqué d’adresse : 3 sur 17 aux tirs ! De quoi faire l’affaire des Bulls, menés par un Nikola Vucevic très solide avec 29 points et 9 rebonds au compteur. Les taureaux ont fait la différence au retour des vestiaires, dans le troisième quart temps (18-32), après avoir compté jusqu’à 12 points de retard en première période. Mais avec 17 balles perdues, les Celtics pouvaient difficilement espérer décrocher un septième succès de rang. Ils se sont quelque part eux-mêmes tirés une balle dans le pied. Tant mieux pour Chicago qui décroche la sa deuxième victoire de suite sans Zach LaVine.

26ème triple-double de la saison pour Russell Westbrook

Il vient, il prend des rebonds, marque des points, distribue des passes décisives et repart. La routine de Russell Westbrook est toujours la même. Encore 13 points, 11 rebonds et 17 passes décisives pour le meneur des Wizards, crucial dans la bonne série actuelle de son équipe. Washington a gagné son cinquième match de suite en battant Oklahoma City (119-107). Avec 30 points de Bradley Beal en plus du 26ème triple-double de Russ. Il ne lui en manque plus que 10 pour détrôner Oscar Robertson sur l’ensemble de sa carrière (172 contre 181). Les Wizards ont encore 15 matches à jouer cette saison… ça paraît possible. Et tellement incroyable à la fois.

Les Français : Killian Hayes frôle le double-double

Les belles prestations s’enchaînent pour Killian Hayes. Plutôt tranchant depuis son retour de blessure, le meneur français des Pistons montre des vrais progrès autant dans le jeu qu’au scoring ou à la passe. Et hier soir, il était proche de boucler son premier double-double en compilant 12 points et 9 passes lors d’une victoire contre les Cavaliers. Très encourageant pour la suite. Son compatriote Theo Maledon s’est lui aussi illustré avec le Thunder : il a terminé avec 14 points, 7 rebonds et 5 passes malgré une défaite contre les Wizards, la onzième de suite pour sa franchise. 14 points et 10 rebonds pour Rudy Gobert (Jazz) contre les Lakers.

Tous les scores

Pistons - Cavaliers : 109-105
Celtics - Bulls : 96-102
Sixers - Warriors : 96-107
Pacers - Spurs : 94-109
Heat - Rockets : 113-91
Wizards - Thunder : 119-107
Bucks - Suns : 127-128
Nuggets - Grizzlies : 139-137
Lakers - Jazz : 97-111
NBA
Ball à Chicago, Lowry à Miami, Phoenix blinde Paul : la Free Agency bat déjà son plein en NBA !
IL Y A 17 HEURES
NBA
101 millions d'euros : Chris Paul va prolonger avec les Phoenix Suns
IL Y A 17 HEURES