Giannis Antetokounmpo et les Bucks éteignent les Suns

  • Milwaukee Bucks - Phoenix Suns : 120-100
    Phoenix mène 2-1
Milwaukee accueillait un premier match des finales NBA depuis 1974, et Giannis Antetokounmpo a tout fait pour que la très longue attente des supporters des Bucks ne soit pas vaine. Déchaîné, le double MVP a inscrit 41 points pour porter les siens vers une première victoire contre les Suns (120-100). C’est le deuxième match de suite à plus de 40 pions pour celui qui avait déjà planté 42 points lors de la rencontre précédente. Il a aussi ajouté 13 rebonds et 6 passes, tout en se montrant adroit derrière la ligne des lancers-francs (13 sur 17).
NBA
Obama devient partenaire de NBA Africa
IL Y A 12 HEURES
Impressionnant de la part d’un joueur blessé au genou il y a une semaine. Mais le "Greek Freak" est un roc sur lequel peuvent se reposer tous ses coéquipiers. Un monstre athlétique impossible à contenir pour les défenseurs plus petits de Phoenix. Alors les joueurs de Monty Williams ont encore une fois souffert à chaque fois que la superstar attaquait le cercle. Sauf que, contrairement au Match 2, ils n’ont pas pu compter sur leur adresse extérieure pour compenser les pénétrations supersoniques de Giannis. Seulement 9 paniers primés (en 31 tentatives) pour les Suns dans la nuit de dimanche à lundi, contre 20 (sur 40) jeudi dernier.
Devin Booker a pas mal péché, avec un seul tir à trois-points réussi en sept essais. Il a terminé avec 10 petits points. Deandre Ayton est peut-être le seul membre de Phoenix capable de rivaliser physiquement avec Antetokounmpo, même s’il est tout de moins mobile et agile que le leader des Bucks. Le pivot avait mis les siens sur les bons rails avec 12 points en 12 minutes. La franchise de l’Arizona basculait alors en tête à l’issue du premier quart-temps (25-28). Mais c’était simplement le temps que la machine se mette en route pour Milwaukee.
Avec un Ayton scotché sur le banc suite à des problèmes de fautes, les Bucks ont riposté avec un deuxième quart temps libérateur. D’abord avec un 9-0 lancé par six points du natif d’Athènes, puis un 16-3 qui leur a permis de prendre le large avant la pause. Chris Paul (19 pts, 9 pds) et les Suns sont revenus au contact par la suite (74-70). Sauf que cette fois-ci, c’est Jrue Holiday, enfin déterminant, qui a calmé tout le monde.
Après deux matches ratés, le meneur de Milwaukee s’est réveillé dans le Match 3. Il fait même office de facteur X avec ses 21 points, 5 rebonds, 9 passes et sa défense agressive sur CP3. Surtout, il a enfin fait preuve d’un peu d’adresse en convertissant 5 de ses 10 tirs derrière l’arc. Dont deux très importants une fois l’équipe de Phoenix revenue à 4 points. Très vite, les Bucks ont fait exploser les derniers espoirs adverses en faisant passer le score à 98-76 en fin de troisième quart temps.
Les Bucks sont probablement meilleurs quand ils n’ont pas besoin de gérer une fin de match serrée – moment où le génie de Chris Paul offre le dessus aux Suns. Ils ont évité ça dimanche soir. Les voilà complètement relancés avec ce succès qui donne un nouvel élan à la série. Giannis Antetokounmpo et ses partenaires tâcheront d’égaliser devant leur public dans la nuit de mercredi à jeudi prochain.
NBA
La Ligue maintient les barrages d'accession aux play-offs
IL Y A 13 HEURES
NBA
Chris Paul, encore raté... et maintenant l'heure du choix
23/07/2021 À 14:33