Les Français : Match référence pour Fournier et Hayes

Les débuts d’Evan Fournier aux Celtics ont été particulièrement difficiles. Peu de temps après son transfert d’Orlando vers Boston, le Français attrapait le Covid-19. Un virus qui l’a tenu écarté des parquets un moment et qui l’handicape encore au quotidien. Même s’il se sent de mieux en mieux. D’ailleurs, sur le terrain, ça se voit qu’il reprend du rythme, qu'il retrouve des sensations. Dimanche soir, l’arrière était proche de mener son équipe à un bel exploit. Menés de 26 points en première période, les Celtics ont failli réussir une remontée fantastique mais ils se sont finalement inclinés contre le Heat (124-130). En revanche, Fournier s’est illustré en marquant 30 points à 11 sur 16 aux tirs dont 7 sur 11 à trois-points. Tout en distribuant 8 passes décisives. Il était le leader offensif de son équipe, toujours privée de Jaylen Brown.
Mais ça n’a donc pas suffi pour gagner ce match particulièrement important contre Miami. En effet, les deux formations sont au coude à coude à l’Est. Elles sont à la lutte pour la sixième place, celle qui offre une qualification directe pour les playoffs sans passer par le play in. Et avec ce succès, les Floridiens ont désormais deux victoires d’avance sur leurs poursuivants.
NBA
Un super Booker et les Suns prennent les commandes
20/06/2021 À 21:59
Autre très belle performance française, celle de Killian Hayes. Le rookie des Pistons a passé 38 minutes sur le terrain et il en a profité pour compiler 21 points – son nouveau record personnel – 7 rebonds et 8 passes décisives. Son équipe s’est inclinée contre les Bulls (96-108) mais il continue de montrer des choses intéressantes et de progresser. Son coéquipier Sekou Doumbouya a fini avec 5 points.

Killian Hayes et Blake Griffin - Detroit Pistons NBA

Crédit: Getty Images

Décidément, la nuit a été marquée par les représentants de l’Hexagone puisque ceux du Thunder ont eux aussi brillé. 16 points pour Jaylen Hoard (6 sur 8 aux tirs) et 13 pour Theo Maledon. Avec, en revanche, là encore une défaite à la clé, celle d’Oklahoma City contre Sacramento (126-98). Il y a eu un duel d’internationaux tricolores à Los Angeles, où les Clippers ont perdu contre les Knicks malgré 13 points de Nicolas Batum. En face, Frank Ntilikina retrouvait enfin le chemin des filets après cinq matches sans marquer. Il a terminé avec 3 points en 6 minutes.

Le joueur : Anthony Davis permet aux Lakers d’y croire encore

Distancés au classement ces dernières semaines, les Lakers ont remporté le choc de la soirée ce dimanche. Ils sont venus à bout des Suns, deuxièmes à l’Est, avec un grand Anthony Davis. Une victoire 123 à 112 sous l’impulsion des 42 points, 12 rebonds, 5 passes, 3 interceptions et 3 blocks de l’intérieur All-Star. Une performance qui vient rappeler pourquoi il est l’un des meilleurs joueurs du monde et peut-être même l’homme le plus important du système des Californiens quand il est en bonne santé. Même sans LeBron James, les champions en titre ont pris le dessus sur l’armada de Phoenix en éteignant ses principaux attaquants.
Deandre Ayton n’a mis que 6 points. Chris Paul 13. Et Devin Booker en a marqué 21 mais à 5 sur 14 aux tirs. La raquette a été verrouillée par Davis, qui assurait aussi le scoring de l’autre côté du terrain. Une machine. Et surtout une victoire encourageante pour Los Angeles, qui possède désormais un match de retard sur la sixième place détenue par Portland. Au-delà de la lutte primordiale pour la qualification, ce succès peut aussi mettre les joueurs de Frank Vogel en confiance, puisqu’ils ont battu un adversaire qu’ils sont fortement susceptibles de retrouver au premier tour des playoffs d’ici quelques jours.

Le duel : LaMelo Ball prend encore une fois le dessus sur son frère

Lonzo, l’aîné, contre LaMelo, le petit dernier. Une opposition déjà jouée des milliers de fois dans le jardin familial des Ball, à Los Angeles. Sauf que désormais, ces duels prennent place sur les parquets NBA. Dans la plus grande ligue du monde. Et ils tournent à l’avantage de Melo, le meneur des Hornets. Avec 22 points et 5 passes, le rookie faisait mieux que son adversaire des Pelicans, auteur de 12 points et 6 passes. Sauf que c’est bien New Orleans qui l’a emporté (112-100) malgré les absences de Brandon Ingram et Zion Williamson. Un succès très précieux qui permet à la franchise de croire encore en ses chances d’accrocher le play in. De son côté, Terry Rozier a battu son record en inscrivant 43 points mais Charlotte a quand même perdu. Avec notamment deux lancers importants ratés par… LaMelo Ball.

Le mauvais geste : Luka Doncic renvoyé au vestiaire par les arbitres

Déjà dans le radar des officiels pour ses jérémiades incessantes après chaque coup de sifflet, Luka Doncic s’est fait expulser dans la nuit de dimanche à lundi. Il lui est reproché d’avoir mis un coup dans les parties intimes de Collin Sexton alors que les deux hommes bataillaient pour un rebond. Après avoir revu les images, les arbitres ont donc éjecté le Slovène. Ce dernier assure qu’il n’a pas cherché à faire mal au meneur des Cavaliers. On voit tout de même Sexton le pousser et Doncic réagir avec colère. En tout cas, ça n’a pas empêché Dallas de battre Cleveland (124-97) avec 15 points en 22 minutes de son All-Star.

Tous les scores

Celtics - Heat : 124-130
Clippers - Knicks : 100-106
Hornets - Pelicans : 110-112
Cavaliers - Mavericks : 97-124
Magic - Timberwolves : 96-128
Pistons - Bulls : 96-108
Lakers - Suns : 123-110
Kings - Thunder : 126-98
NBA
Les Suns balayent les Nuggets et se qualifient pour les finales à l’Ouest !
14/06/2021 À 05:40
NBA
"Une clé toute neuve sous son paillasson" : Amende pour Riley après des propos litigieux sur James
09/06/2021 À 19:50