Devin Booker faisait le show. C’était son match. 42 points, des paniers délicats à mi-distance, un flow élégant et une performance digne de son idole Kobe Bryant. Puis, d’un coup, en l’espace de deux minutes, le visage du héros de la soirée s’est transformé pour finalement prendre les traits de Khris Middleton. Critiqué pour ses prestations depuis le début des finales NBA 2021, maladroit sur les trois derniers matches, l’arrière All-Star des Bucks s’est sublimé au meilleur moment pour porter les siens vers la victoire contre les Suns (109-103) dans la nuit de mercredi à jeudi.
40 points au compteur. 10 inscrits à la suite dans les deux dernières minutes de la partie. D’abord un premier tir à mi-distance pour égaliser à 99-99. Un autre dans la foulée pour passer devant. Puis un layup en contre-attaque pour creuser l’écart avant d’enterrer ses adversaires avec quatre lancers-francs consécutifs. En patron. Sa réaction se faisait attendre, il l’a délivrée. Le timing ne pouvait être plus intéressant.
NBA
Obama devient partenaire de NBA Africa
IL Y A 11 HEURES
De toute façon, c’était sûr que ça allait finir par rentrer. Middleton est un trop bon joueur de basket pour se trouer sur toute une série. Il manque de régularité, et c’est peut-être aussi ce qui le sépare des grands de cette ligue, mais il sait rebondir. "Khris n’a jamais peur de rien", assure son coéquipier Jrue Holiday. Pas même de tenter sa chance, encore et encore, même après une multitude de ratés. 12 sur 26 lors du Match 1 puis 5 sur 16 et 4 sur 14. Soit 37% de réussite depuis le début des finales. Mais il n’a pas cessé de dégainer. Même dans ce Match 4, qu’il termine avec 15 paniers… en 33 tentatives ! "Il a été incroyable, notait Giannis Antetokounmpo après coup. On veut qu’il ait le ballon en fin de match. On veut que ce soit lui qui prenne les décisions. On sait qu’il va prendre les tirs importants."

Khris Middleton et Giannis Antetokounmpo, un duo qui fonctionne à merveille

Avec leur système actuel, les Bucks ont terriblement besoin de Khris Middleton. Il est le seul joueur vraiment à même de se créer son tir quel que soit le moment de la partie ou quelle que soit la défense proposée en face. En l’absence d’un meneur gestionnaire ou d’un playmaker d’élite, il se retrouve avec toutes les responsabilités. Encore plus quand les deux équipes sont au coude à coude dans les ultimes possessions.
Le fait d’accepter qu’un joueur moins "fort" que lui assume un rôle aussi important reste un vrai beau signe de respect de la part d’Antetokounmpo envers son camarade. "Je crois à mort en lui", avouait le Grec. Il a eu l’occasion de le répéter mercredi soir, en assistant de près au coup de chaud de Middleton tout en assurant tout le reste – défense, écran, passe décisive et ce block, quel block ! "J’ai confiance en mes coéquipiers. Que l’on gagne ou que l’on perdre", a-t-il ajouté.

Khris Middleton (Milwaukee Bucks) / Finales NBA 2021

Crédit: Getty Images

Les deux stars sont aussi les deux anciens du groupe. Ils sont arrivés dans le Wisconsin en même temps, en 2013. Giannis était alors juste un ado débarqué de son Europe natale. Quatre ans plus âgé, son nouveau partenaire sortait d’une première saison correcte (6 points) en NBA avec Detroit avant d’être transféré à Milwaukee. Ils ont grandi ensemble. Ils ont bossé pour s’affirmer comme des All-Stars. Et aujourd’hui, ils sont les deux chefs de file de cette équipe qui reste plus que jamais en course pour décrocher un titre. Grâce à eux.
"Giannis est l’âme de l’équipe et Khris en est le cœur", remarquait Holiday. Antetokounmpo et Middleton ont gravi les échelons petit à petit. En se forgeant lors de nombreuses désillusions en playoffs. "On a joué tellement de matches ensembles. Mais je me souviens d’un en particulier. C’était contre Toronto. Il ne se sentait pas bien ce jour-là mais il avait quand même tout donné. C’est là que j’ai réalisé que je voulais partir au front avec ce mec-là", raconte le double-MVP. Middleton avait carrément fini à l’hôpital après la rencontre… et les Bucks avaient fini par perdre la série. Mais ces échecs les ont aidés à revenir plus forts. Ils ne lâchent jamais rien. La preuve, ils viennent de revenir à 2-2 dans cette ultime série. Qu’ils perdent ou qu’ils gagnent, ils le feront ensemble. Parce que Khris Middleton ne pourrait même pas se retrouver dans cette position s’il n’y avait pas Giannis Antetokounmpo. Et à l’inverse, le "Greek Freak" n’irait jamais au bout sans Middleton. D'ailleurs, sans lui, les Bucks n'auraient jamais gagné ce Match 4...
NBA
La Ligue maintient les barrages d'accession aux play-offs
IL Y A 12 HEURES
NBA
Chris Paul, encore raté... et maintenant l'heure du choix
23/07/2021 À 14:33