Les Clippers complètent un comeback de costauds et se qualifient pour la finale à l’Ouest !

Los Angeles Clippers - Utah Jazz : 131-119
Los Angeles remporte la série 4-2
Ces Clippers ne sont certainement plus les mêmes que la saison dernière. On l’avait senti dès le début de saison et on l’avait encore répété après les deux matches de suite gagnés contre les Mavericks au premier tour. Alors qu’ils baissaient la tête face à l’adversité l’an dernier, les joueurs californiens continuent de se battre sans relâche. Une vraie équipe de guerriers. Et hier soir, ce groupe si différent, si spécial, est entré dans l’Histoire de la franchise en devenant le premier à se qualifier pour les finales de Conférence à l’Ouest en battant le Jazz (131-119) pour la quatrième fois d’affilée !
NBA
Chris Paul, encore raté... et maintenant l'heure du choix
IL Y A 18 HEURES
Une performance majeure et héroïque pour les hommes de Tyronn Lue. Ils étaient menés de 26 points. Il y avait encore 22 points d’avance pour Utah à la mi-temps. Plutôt que de se laisser abattre et de garder de l’énergie pour un éventuel Match 7, ces soldats n’ont pas cessé de croire en eux. Et ils ont été remis dans la partie par un surprenant Terance Mann, l’une des révélations de ces play-offs. Très peu utilisé sur les deux premiers matches (perdus), le jeune joueur a marqué 39 points ! Dont 20 dans le troisième quart temps, soit presque autant que le Jazz (22) à lui tout seul sur cette période décisive.
Les Clippers ont continué sur leur lancée dans le quatrième quart temps pour reprendre les devants. Avec encore une fois un excellent Reggie Jackson, métamorphosé cette saison. Le meneur a claqué 27 points à 10 sur 16 aux tirs tout en distribuant 10 passes décisives. Gros match de Paul George qui a compilé 27 points, 9 rebonds et 7 passes. Que dire aussi de Nicolas Batum qui a fini avec 16 points, 4 paniers primés et 7 rebonds. Une vraie victoire collective, la force d’un groupe courageux.
Parce qu’en face, le Jazz aura de sérieuses questions à se poser. Rudy Gobert et ses coéquipiers se sont écroulés. Donovan Mitchell a inscrit 39 points malgré sa blessure à la cheville mais il était inexistant dans les dernières minutes. De retour pour ce Match 6, Mike Conley a terminé avec 1 sur 8 aux tirs. Le mérite revient surtout aux Clippers, qui n’ont pas abandonné après la blessure de Kawhi Leonard. Ils vivent désormais avec l’espoir de retrouver leur meilleur joueur au tour suivant, même si les prévisions restent très pessimistes. Mais quoi qu’il arrive, cette formation ne rendra pas les armes sans combattre. Les Suns sont prévenus.

Curry et Harris sauvent les Sixers

Atlanta Hawks - Philadelphie Sixers : 99-104
Les deux équipes sont à égalité 3-3
Critiqué pour sa prestation fantomatique lors du match précédent, Tobias Harris n’a pas tardé à réagir. L’ailier a marqué 24 points dont 4 lancers-francs décisifs pour contribuer à la victoire des Sixers sur le parquet des Hawks (104-99). La défaite était interdite pour les joueurs de Doc Rivers, honteusement battus dans le Match 5 après avoir compté 26 points d’avance à domicile. Avec leur saison mise en jeu, ils ont su réagir avec une nouvelle performance très intéressante de Seth Curry, lui aussi auteur de 24 points. Avec ses 6 paniers primés, le frère de Stephen Curry a répondu aux tirs lointains de Trae Young (34 points, 12 passes) et c’est ce qu’il fallait pour booster la confiance des Sixers.
Cette fois-ci, ils n’ont pas craqué dans les dernières minutes. Même après que Young ait ramené les siens à un petit point (94-93) sur un nouveau missile derrière l’arc. Joel Embiid (22 points) a alors pris ses responsabilités avec quatre points de suite tandis que Tyrese Maxey, le facteur X sur ce Match 6 (16 points) ajoutait deux lancers-francs. Philadelphie a terminé le match sur la ligne de réparation. Les Sixers n’ont pas dominé leur sujet de bout en bout mais peu importe. Ils sont encore en vie et c’est tout ce qui compte pour eux aujourd’hui. Les compteurs sont désormais remis à zéro avec un Match 7 qui s’annonce épique dimanche soir.
NBA
Willie Green, nouvel entraîneur des Pelicans
HIER À 22:04
NBA
Giannis, le magnifique
21/07/2021 À 08:57