Le match : Tobias Harris terrasse les Lakers au buzzer

Les champions en titre contre l’une des équipes qui rêve de prendre leur place. Le premier à l’Ouest contre le premier à l’Est. Le choc de la soirée. Une vraie affiche entre les Lakers et les Sixers qui a tenu ses promesses. Avec une victoire in extremis de Philadelphie sur un dernier panier de Tobias Harris (107-106) à deux secondes de la sirène.
NBA
Kobe Bryant intronisé au Hall of Fame lors d'une cérémonie forte en émotion
IL Y A 18 HEURES
Avant ça, les deux équipes se sont battues pendant 48 minutes pour l’emporter. Avec même quelques vilains coups. Et une polémique. Alors que Joel Embiid s’apprêtait à dunker férocement, LeBron James l’a poussé alors que l’intérieur camerounais était encore en l’air. Ce dernier est retombé lourdement sur le dos et il resté plusieurs minutes au sol. Les arbitres ont attribué au King une faute flagrante de niveau 1 après avoir revu l’action. Mais il aurait très pu se faire éjecter. C’est d’ailleurs ce que demandait Embiid.
"C’est un geste dangereux. Si c’est moi qui avait fait ça, je peux vous garantir que j’aurais été éjecté", confiait la star des Sixers. Embiid a fini par se relever et il a continué son entreprise de destruction de la raquette des Lakers, même s’il semblait effectivement diminué après le choc. 28 points pour lui tout de même. 17, avec aussi 11 rebonds et 10 passes pour un Ben Simmons agressif et bien en vu. James a donc pu finir la rencontre et il a marqué 34 points.
Sur la dernière possession, les Sixers ont confié la balle à Harris, en grande forme cette saison. Ce dernier s’est joué d’Alex Caruso pour marquer à mi-distance le panier pour la gagne. La prière balancée par Davis du milieu de terrain alors que le buzzer retentissait n’a pas touché l’arceau. Cette victoire de prestige mettra encore un peu plus en confiance l’équipe de Philadelphie, qui a battu Boston et Los Angeles après un début de saison relativement facile au niveau du calendrier.

Le joueur : Rudy Gobert monstrueux, le Jazz enchaîne une dixième victoire

Pas de Donovan Mitchell mais pas de problème pour l’équipe d’Utah. Sûre de sa force, la formation de Quin Snyder est allée chercher une dixième victoire consécutive en battant les Mavericks (116-104) malgré les 30 points de Luka Doncic. Rudy Gobert a inscrit un point de moins que le Slovène, donc 29, et deux de moins que son coéquipier Jordan Clarkson. Mais il était l’homme du match.
Le pivot de l’équipe de France était partout dans la peinture pour finir avec 29 points mais aussi 20 rebonds, 3 interceptions et 3 blocks. Avec cette victoire, le Jazz occupe désormais la première place à l’Ouest.

Le trio : Les stars des Nets compilent 89 points

Nouvelle victoire pour Brooklyn et son "Big Three." La troisième de suite. Cette fois-ci, les Nets ont battu les Hawks (132-128). Mais ils ont eu des difficultés à se défaite des coéquipiers de Trae Young (28). En effet, les New-yorkais l’ont emporté en prolongation. Avec 32 points de Kevin Durant. Mais aussi 31 de James Harden, qui commence doucement à trouver sa place en attaque. L’ancien MVP n’avait pas dépassé la barre des 21 points lors des quatre derniers matches.

Le triple-double : Domantas Sabonis, résistant

Il était encore très timide au scoring dans le premier quart temps hier soir. Puis il s’est fait violence en inscrivant 16 pions dans le second. Il a aussi terminé la rencontre avec 8 rebonds et 15 passes décisives. Kyrie Irving a ajouté 26 points. Les Nets montent doucement, tout doucement, en puissance et affichent désormais un bilan de 60% de victoires (12/20).
Touché au genou, Domantas Sabonis avait une bonne raison de déclarer forfait pour le match entre les Pacers et les Hornets. Mais malgré la douleur, le pivot lituanien refusait d’abandonner ses coéquipiers. Tant mieux pour eux. Ils n’auraient peut-être pas gagné (116-106) sans les 22 points, 11 rebonds et 10 passes de leur intérieur All-Star. Le sixième triple-double en carrière de Sabonis. Et la onzième victoire (en 18 matches) de la saison pour les Pacers.

La performance : Bradley Beal, encore 47 points pour rien

Les Wizards n’en finissent plus de couler. Et Bradley Beal fait pourtant tout son possible pour aider sa franchise. L’arrière All-Star a marqué 47 points cette nuit mais Washington a quand même perdu contre New Orleans (106-124), une équipe qui est pourtant elle aussi en perdition. Zion Williamson et Brandon Ingram ont marqué 32 points chacun pour les Pelicans.

Les Français : Théo Maledon confirme

En plus des 29 points et 20 rebonds de Rudy Gobert, d’autres Français ont brillé hier soir. Bombardé dans le cinq majeur du Thunder, Théo Maledon s’affirme de plus en plus. Hier soir, il a compilé 11 points, 5 rebonds et 6 passes alors que son équipe venait à bout des Suns (102-97). Sekou Doumbouya a marqué 6 points pour les Pistons, battus par les Cavaliers (107-122) et Evan Fournier a inscrit 25 points lors de la défaite du Magic contre les Kings (107-121).

Tous les scores

Hornets - Pacers : 116-106
Cavaliers - Pistons : 122-107
Magic - Kings : 107-121
Hawks - Nets : 128-132
Heat - Nuggets : 82-109
Sixers - Lakers : 107-106
Raptors - Bucks : 108-115
Spurs - Celtics : 110-106
Pelicans - Wizards : 124-106
Suns - Thunder : 97-102
Jazz - Mavericks : 116-104
Warriors - Timberwolves : 123-111
NBA
Les Lakers et LeBron s'offrent une "finale" pour éviter les barrages
IL Y A 18 HEURES
NBA
Doncic porte les Mavs aux play-offs, les Wizards verront le play-in
HIER À 06:41