Le joueur : Plus personne n’arrête Stephen Curry

Steve Kerr insiste : Stephen Curry n’a jamais été fort. Pas même lors de la saison où il a été nommé MVP à l’unanimité. Sans rentrer dans le débat, c’est vrai que le meneur des Warriors dégage une confiance incroyable depuis son retour sur les parquets cette saison. Nouvel exemple cette nuit avec le carton du chef, auteur de 40 points lors d’une victoire de Golden State contre Orlando (111-105).

NBA
Maledon sélectionné pour le NBA Rising Stars... qui n'aura pas lieu cette année
IL Y A 7 HEURES

40 points à 14 sur 26 aux tirs dont 10 sur 19 derrière l’arc. Curry a allumé la défense floridienne de loin et c’était nécessaire pour que les Warriors prennent le dessus. C’est déjà son dix-septième match en carrière avec au moins 10 paniers primés au compteur. Personne n’a fait mieux dans l’Histoire de la NBA. C’est comme si c’était facile, trop facile, pour le double-MVP. Et ça profite aux Warriors qui affichent un bilan de 14 victoires en 26 matches.

Le match : Carmelo Anthony, Lillard et les Blazers font chuter les Sixers

Les Trail Blazers peuvent se targuer d’avoir fait tomber la meilleure équipe de la Conférence Est… par deux fois. Portland l’a encore emporté contre Philadelphie cette nuit (118-114), au bout d’un match serré et disputé jusqu’à la dernière possession. Mais Carmelo Anthony n’a pas tremblé sur la ligne des lancers-francs. Damian Lillard non plus. Les deux All-Stars ont été les moteurs de leur équipe. Avec 24 points (9 sur 15) pour Melo en sortie de banc et 30 points (mais à 6 sur 21) pour un Lillard souvent très, très bien défendu par Ben Simmons.

Les Blazers ont su faire la différence sur le tard, dans le dernier quart temps. Gary Trent Jr les a délivré avec un panier à trois-points très important (112-109) et Lillard a enchaîné avec un tir dans la raquette pour donner cinq points d’avance aux siens. Mais Joel Embiid lui a répondu et Seth Curry a planté un tir lointain décisif pour égaliser à 114 partout. Tout s'est joué sur les deux dernières possessions. Alors que le meneur de Portland était gêné par Simmons, c’est Anthony qui a hérité du ballon et qui a provoqué une faute. Il a converti ses deux lancers.

Les Sixers disposaient d’une dernière chance mais ils n’en ont pas profité : Robert Covington a intercepté la passe et Lillard a pu ajouter deux lancers de plus. Philly s’incline donc malgré 35 points d’Embiid mais aussi 23 points, 11 rebonds et 9 passes de Simmons.

La performance : Jimmy Butler en triple-double

Ça va beaucoup mieux pour le Heat. Malmenés en début de saison, notamment en l’absence de Jimmy Butler, les finalistes se reprennent depuis le retour de leur arrière All-Star. Ils ont même décroché une quatrième victoire de suite en battant les Rockets hier soir (101-94), justement sous les commandes de Butler, auteur de son premier triple-double de la saison. 27 points, 10 rebonds et 10 passes. Miami avait pourtant mal démarré. Les Floridiens comptaient jusqu’à 13 points de retard en première période. Ils ont serré la vis en défense après la pause pour finalement prendre 12 points d’avance à l’entame du quatrième quart temps. Avec ce succès, le Heat se rapproche du top-8 de la Conférence Est.

Le rookie : Payton Pritchard remet Boston sur le bon chemin

Battus lors de leurs deux dernières sorties, les Celtics ont renoué avec la victoire en battant les Raptors cette nuit (120-106). Avec, une fois n’est pas coutume, deux joueurs de devoir en locomotives. Semi Ojeleye, auteur de son record en carrière avec 24 points, mais aussi le rookie Payton Pritchard. Ce dernier a fini avec 20 points et 6 paniers primés en plus de ses 5 rebonds. Encore une belle trouvaille à Boston.

Tous les scores

Rockets - Heat : 94-101
Celtics - Raptors : 120-106
Pistons - Pacers : 95-111
Warriors - Magic : 111-105
Trail Blazers - Sixers : 118-114

NBA
LeBron se blesse à une cheville à quatre jours du All-Star Game
IL Y A 8 HEURES
NBA
Popovich fustige la fin du port du masque obligatoire au Texas
IL Y A 21 HEURES