Le joueur : Stephen Curry un peu plus dans l’Histoire

Wilt Chamberlain était gigantesque. Plus grand que ses adversaires. Bien plus costaud. Un athlète exceptionnel, encore plus pour son époque. Stephen Curry, lui, se rapproche du standard des êtres humains normaux. Au moins à première vue. Mais hier soir, c’est bel et bien lui qui a dépassé le monument dans l’Histoire des Warriors. Avec un carton phénoménal, un de plus à mettre à son actif, pour devenir le meilleur marqueur de la franchise. 53 points passés sur la truffe des Nuggets pour s’approprier le record détenu jusqu’à alors par Chamberlain. 53 points pour mener les siens à la victoire (116-107).
NBA
Qui dit tanking, dit temps de jeu pour eux... Mais Maledon et Hayes en profitent-ils vraiment ?
IL Y A 12 HEURES
Un nouveau festival de la part du chef Curry, décidément en grande forme en ce moment. Il restait sur une moyenne de 37 points au cours de ses 5 dernières sorties. Il est donc monté à 53 pions cette nuit. Une performance exceptionnelle avec 14 tirs rentrés en 24 tentatives, dont 10 sur 18 derrière l’arc. Les Nuggets ne pouvaient tout simplement rien faire devant un double-MVP en tel état de grâce. Ils sont tout de même restés longuement au contact, jusqu’à la blessure de Jamal Murray dans la dernière minute. Le meneur de jeu s’est tordu de douleur en tenant son genou après s’être retrouvé au sol. Des images dures qui laissent présager le pire pour la star de Denver.

Le match : Bradley Beal et Russell Westbrook stoppent le Jazz

24 victoires d’affilée à domicile. Sacrée série pour Utah devant son public. Mais une série qui a pris fin avec la réception de Washington cette nuit. Les Wizards ont créé la surprise en s’imposant 125 à 121 sous l’impulsion de leurs deux All-Stars. Bradley Beal a marqué 34 points et Russell Westbrook a évidemment compilé un nouveau triple-double (25-14-14) pour répondre aux 42 points de Donovan Mitchell. Le Jazz a pourtant remonté un déficit de 19 points pour recoller à deux longueurs (121-119) dans les dernières secondes de la partie. Mais Beal n’a pas craqué sur la ligne des lancers-francs. Les Wizards étaient d’ailleurs bien trop adroits (52% aux tirs, 47% à trois-points) pour ne pas l’emporter.

La performance : Joel Embiid domine les Mavericks en attendant les Nets

Voilà ce qui s’appelle une mise en jambes. Juste avant le choc au sommet de la Conférence contre Brooklyn, Joel Embiid et les joueurs de Philadelphie se sont échauffés en prenant le dessus sur ceux de Dallas (113-95). Avec une prestation majeure du pivot All-Star, qui a terminé la partie avec 36 points et 7 rebonds. Sans même avoir besoin de jouer dans le quatrième quart temps. Luka Doncic a marqué 32 points pour les Mavericks mais c’était donc insuffisant en l’absence de Kristaps Porzingis, laissé au repos.

Joel Embiid (Philadelphia 76ers)

Crédit: Getty Images

La revanche : Julius Randle terrasse son ancienne équipe

Troisième succès de suite pour les Knicks et troisième performance très solide de la part de leur All-Star Julius Randle. Le jeune intérieur avait sans doute une motivation supplémentaire en affrontant les Lakers, la franchise qui l’a drafté en 2014, hier soir. Auteur de 34 points et 10 rebonds, il a donc mené New York à la victoire contre Los Angeles (111-96). La franchise de Manhattan retrouve désormais un bilan positif (28-27) et consolide sa huitième place à l’Est. Toujours privés de LeBron James et Anthony Davis, les Lakers s’accrochent eux au cinquième rang à l’Ouest.

La série : De’Aaron Fox ne peut pas empêcher les Kings de couler

Juste après le break du All-Star Weekend, les Kings ont fait le choix de finalement conserver leurs cadres vétérans – Harrison Barnes, Buddy Hield – pour essayer d’accrocher les playoffs. Et ça ressemblait à une bonne idée puisque la franchise de Sacramento a alors enchaîné quelques victoires. Mais les joueurs de Luke Walton n’ont pas su tenir le rythme. Et, hier soir, ils concédaient une septième défaite consécutive en s’inclinant contre New Orleans (110-117). De’Aaron Fox a pourtant tout tenté. Le jeune meneur a fini avec 43 points. Insuffisant. Insuffisant contre Zion Williamson (30 pts) et Brandon Ingram (34) des Pelicans. Et voilà que les playoffs semblent désormais beaucoup trop loin pour les Kings, douzièmes de leur Conférence.

Les Français : Du classique pour Rudy Gobert

12 points, 12 rebonds, son double-double habituel. Mais le Jazz a perdu contre les Wizards.

Tous les scores

Knicks - Lakers : 111-96
Mavericks - Sixers : 95-113
Magic - Spurs : 97-120
Grizzlies - Bulls : 101-90
Pelicans - Kings : 117-110
Jazz - Wizards : 121-125
Warriors - Nuggets : 116-107
Suns - Rockets : 126-120
NBA
Hachimura reçoit des messages racistes "presque chaque jour" sur les réseaux sociaux
IL Y A 13 HEURES
NBA
Jokic croque les Knicks d'entrée, Milwaukee résiste à la doublette Beal-Westbrook
IL Y A 16 HEURES