"Aujourd'hui, j'écris cette lettre le coeur lourd. Lors de mon dernier match, j'ai joué avec un rythme cardiaque irrégulier. Plus tard cette nuit-là, mon rythme était encore plus anormal, ce qui m'a vraiment inquiété encore plus". C'est par ces mots que LaMarcus Aldridge débute sa lettre d'explication après l'annonce de sa retraite alors que la saison NBA bat son plein et qu'il a rejoint les Brooklyn Nets, un candidat au titre il y a quelques semaines seulement. A 35 ans, Aldridge, sept fois sélectionné au All-Star Game, n'aura jamais gagné de titre NBA mais il laisse une belle trace dans la ligue.
"Bien que je me sente mieux maintenant, ce que j'ai ressenti avec mon coeur cette nuit-là, a été l'une des expériences les plus effrayantes de ma vie, poursuit Aldridge. [...] J'ai pris la décision difficile de prendre ma retraite. Pendant 15 ans, je me suis concentré sur le basket, il est temps de le faire pour ma santé et ma famille". Né au Texas, "LMA" a pris la direction de Porrtland après avoir été drafté en deuxième position de la draft 2006. Ailier-fort naturellement doué, Aldridge a rapidement montré des qualités qui ont permis aux Blazers de briller avec lui, sans pour autant tutoyer les étoiles. En neuf ans dans l'Oregon, Aldridge a cumulé 19,4 points et 8,4 rebonds de moyenne, grimpant jusqu'à 23,4 points et 10,2 rebonds en 2014/2015, glanant là la première de ses deux sélections dans le deuxième meilleur cinq de la saison.
NBA
Vertigineux et absurde : Westbrook, une carrière qui fait débat
IL Y A 15 HEURES

LaMarcus Aldridge avec les Portland TrailBlazers - 2015

Crédit: AFP

Le titre : objectif aux Spurs puis aux Nets

En 2015, alors au sommet de son art, il avait rejoint les San Antonio Spurs du trio Duncan-Parker-Ginobili. Avec lui, la franchise texane pensait pouvoir de nouveau jouer le titre. Las, en 2016, elle avait craqué face au Thunder de Kevin Durant et Russell Westbrook en demi-finale avant de perdre en finale de conférence ouest l'année suivante contre les Warriors. Jamais, "LMA" n'aura atteint les finales NBA.
C'est dans cette optique qu'il avait signé en tant qu'agent libre le 27 mars dernier aux Brooklyn Nets après avoir été libéré par San Antonio. Vétéran respecté, Aldridge venait renforcer une équipe déjà forte de Kevin Durant, James Harden, Kyrie Irving et Blake Griffin. Une armada qui ne visait que le titre NBA C'est sans lui que ses coéquipiers poursuivront l'aventure. Dans sa lettre, Aldridge a tenu à remercier chacune de ces trois franchises. Il conclut par ces mots : "On ne sait jamais quand une chose va s'arrêter, soyez certains d'avoir profité de chaque jour. Je peux dire que c'est ce que j'ai fait".

LaMarcus Aldridge ne rejouera plus avec les San Antonio Spurs

Crédit: Getty Images

NBA
Un Westbrook monstrueux fait tomber l’incroyable record de Robertson
IL Y A 15 HEURES
NBA
Fournier et Hayes cartonnent, Davis relance les Lakers
HIER À 05:25