Il y a quelques jours, nous fêtions les 15 ans des 81 points de Kobe Bryant. Le 22 janvier 2006, le regretté Kobe atteignait le sommet de sa carrière de soliste. Celle qui lui a valu beaucoup de critiques et d'inimitiés. Historique, délirante, hallucinante, cette performance n'avait pourtant pas suffi à lui faire acquérir un respect total. Ce n'est pas ce Kobe Bryant qui manque à la NBA. De sa retraite à sa mort, un peu moins de quatre ans se sont écoulés. Assez pour faire le deuil du joueur fantastique qu'il était.
Chaque apparition posthume de lui produit le même effet bizarre. Toujours aussi difficile à appréhender, un an après, sa mort a laissé un immense vide. Il n'est pas le premier sportif légendaire à partir trop tôt mais avec Kobe Bryant, il y a quelque chose de différent. En passant du numéro 8 au 24 à mi-carrière, le Laker pour l'éternité voulait symboliser plus qu'une évolution, une transformation. Elle ne fut pas spectaculaire. Beaucoup moins en tout cas que celle opérée par Kobe Bryant à compter du moment où il n'était plus sportif de haut niveau.

En paix avec lui-même

NBA
Un an après le drame, Kobe Bryant plus vivant que jamais
25/01/2021 À 15:11
Gordon Hayward et Kevin Durant après leurs terribles blessures, Jayson Tatum, Giannis Antetokounmpo, LeBron James... autant de joueurs qui doivent quelque chose à Kobe Bryant. Autant de carrières, si ce n'est chamboulées ou façonnées, au moins touchées par Kobe Bryant. Alors qu'on aurait pu l'imaginer en retraité aigri - ils sont nombreux en NBA -, l'ancien numéro 8 avait embrassé la retraite. Pour la simple et bonne raison que lui avait tout donné pendant sa carrière. Sa lettre, devenue film d'animation (pour lequel il a gagné un Oscar), "Dear Basketball" avait achevé un magnifique chapitre de sa vie d'homme.

Un an après le drame, Kobe Bryant plus vivant que jamais

Dans ce maudit hélicoptère, neuf personnes ont perdu la vie. Parmi elles, Kobe Bryant évidemment mais aussi sa fille, Gianna. De toutes les images qui circulent depuis cet accident, celle montrant le père et la fille discutant au bord d'un terrain de basket n'est pas la moins émouvante. Parce qu'elle montre la complicité d'un père avec sa fille évidemment mais aussi parce qu'elle donne à voir ce qu'on pourrait appeler l'autre Kobe, prêt à partager son amour pour le jeu.

Kobe-Gianna, liés à jamais

Ce jour-là, c'est Gianna qui récoltait les graines semées par Kobe Bryant dans son esprit. En fin de discussion, celle qui était promise à un grand avenir faisait la fierté de son paternel. On ne sait pas ce qu'il a tenté de lui expliquer ce jour-là, ce qu'on voit en revanche, c'est qu'elle l'a saisi et que rien, à cet instant, ne pouvait faire plus plaisir à Kobe Bryant.
Difficile de penser que n'importe qui d'autre dans le monde a obtenu plus de conseils de la part de Kobe que Gianna. Impossible cependant de ne pas imaginer le même genre de conversations entre la légende et ceux à qui il a transmis le flambeau en NBA. Dans la coulisse, là où il s'était progressivement retranché, Kobe agissait en vieux sage. Oubliée l'entreprise de domination, de destruction totale même, de toute forme de concurrence. Kobe Bryant était en paix et chacune de ses apparitions promettait sourires et bons moments. Comme ce 30 décembre 2019 quand, au bord du terrain pour un Lakers-Mavericks, il avait parlé à Luka Doncic… en slovène.

Kobe Bryant and his daughter Gianna in Los Angeles, CA.

Crédit: Getty Images

Pau Gasol a connu toutes les facettes de son ancien coéquipier. Tueur à sang-froid qui l'a beaucoup critiqué au début, leader imparfait avec qui il a gagné deux titres ensuite, et l'après bien sûr.. "Après sa carrière, il a embrassé tout ce qui était au-delà des frontières du basket. C’était magnifique et émouvant à observer, notamment cette connexion avec sa fille. Je suis sûr qu’il était aussi un bien meilleur mari pour sa femme. On voyait un Kobe plus chaleureux, loin du tueur qu’il était sur les parquets. C’était l’homme, le père, le mari, l’ami", assurait-il en février 2020.
Cette citation est en fait la seconde partie de ce que Pau Gasol a dit de Kobe Bryant. Voici la première : "C’est à chacun d’entre nous de s’approprier ce qu’il a laissé, pour offrir une certaine continuité à ce qu’il a fait. Propager ses valeurs et les garder vivantes. C’est ainsi qu’on parvient à les garder vivantes : on continue d’en parler, de les avoir dans nos pensées." Le fantastique joueur ne sera évidemment pas oublié de sitôt mais on peut en dire autant de l'homme.
NBA
Fournier déjà fantastique avec les Knicks, Gobert déjà dans le bon tempo avec le Jazz
21/10/2021 À 05:33
NBA
Les Bucks en fanfare, ça commence mal pour les Lakers
20/10/2021 À 05:13