"Michael et moi ne sommes pas proches et nous ne l’avons jamais été." The Last Dance, le documentaire retraçant la carrière de Michael Jordan et des légendaires Bulls de 1997-1998, a ouvert la boîte de Pandore il y a un an et demi. Et le nouvel ouvrage de Scottie Pippen devrait continuer d'alimenter les discussions sur le sujet. Dans sa nouvelle autobiographie Unguarded, disponible le 9 novembre prochain, l'ancien ailier all-star a une nouvelle fois égratigné son ancien coéquipier et exprimé son agacement et sa colère à propos de la réalisation de The Last Dance.
En début de semaine, GQ est parvenu à se procurer un extrait du chapitre consacré au documentaire. Et une nouvelle fois, Pippen ne mâche pas ses mots comme en témoignent certains passages. "Michael avait raison. J’étais en colère contre lui. C’était à cause de The Last Dance. (...) Les deux derniers épisodes ont été diffusés le 17 mai. Comme les huit précédents, ils ont glorifié Michael Jordan sans faire suffisamment d’éloges à mon sujet et mes fiers coéquipiers. Michael méritait une grande partie du blâme."
NBA
Blockbuster à venir ? Philadelphie travaille sur un trade de James Harden… pour cet été
IL Y A 5 HEURES
Déterminé à prouver qu'il est toujours plus grand que LeBron James
Pour l'ancien lieutenant de luxe, le documentaire avait surtout pour vocation de remettre Michael Jordan sur le devant de la scène, notamment pour le statut de GOAT (ndlr, Greatest Of All Time, le plus grand de tous les temps). Car pour Pippen, MJ se sentait menacé par LeBron James dans cette discussion, notamment auprès des jeunes générations.
"(...) Sauf que Michael était déterminé à prouver à la génération actuelle de fans qu’il dépassait le cadre de son sport en ce temps-là et qu’il est toujours plus grand que LeBron James, le joueur que beaucoup considèrent comme son égal, si ce n’est supérieur. Michael a donc présenté son histoire, et non l’histoire de la 'Last Dance', comme notre coach, Phil Jackson, avait l'avait présenté au début de la saison 1997-1998", explique le natif de l'Arkansas.

Le King a encore des défis devant lui : 5 records dans le viseur de LeBron

Rien de plus qu'un accessoire
Et si The Last Dance a été l'opportunité de réhabiliter His Airness face au King et de renforcer sa légende aux yeux du public comme le soutient l'ancien ailier, la série a été une première mise-en-bouche pour comprendre la réelle nature des relations entre les deux hommes. Toujours dans le chapitre consacré au documentaire, l'ancien numéro 33 des Bulls continue d'exprimer sa déception notamment au moment d'évoquer l'épisode qui lui était consacré.
"Même dans le deuxième épisode, qui s’est concentré pendant un moment sur mon enfance difficile et mon chemin improbable vers la NBA, le récit est revenu à MJ et à sa détermination à gagner. Je n’étais rien de plus qu’un accessoire. Son 'meilleur coéquipier de tous les temps', comme il m’appelait... Il n’aurait pas pu être plus condescendant s’il avait essayé", a notamment lâché Pippen dans son autobiographie.
Vivre ça une première fois avait déjà été assez insultant
"Chaque épisode était pareil : Michael sur un piédestal, ses coéquipiers secondaires, plus petits, le message n’étant pas différent de celui qu’il nous adressait à l’époque en nous appelant son 'supporting cast'. Amer, Pippen estime que The Last Dance n'a pas contribué à créditer les coéquipiers de "Air Jordan". "Chaque saison, on recevait peu, voire pas de crédit quand on gagnait, mais on se retrouvait au cœur des critiques quand on perdait. Michael pouvait shooter à 6/24 et commettre 5 pertes de balle, il restait, dans les esprits de la presse aimante et du public, le Jordan infaillible. (...) Le vivre une première fois avait déjà été assez insultant."
Qu'on se le dise, ces nouvelles révélations ne vont pas arranger les relations du duo pourtant iconique. Alors qu'il n'est toujours pas sorti, le nouvel ouvrage de Scottie Pippen devrait faire couler beaucoup, beaucoup d'encre...

Michael Jordan (R) and Scottie Pippen (L) laugh at a question about their newly aquired teammate, Dennis Rodman, before their first team meeting 05 October in Deerfield, Ill.

Crédit: Getty Images

NBA
Doncic et Butler ont régalé, c'était chaud pour les Warriors
IL Y A 14 HEURES
NBA
Les Knicks se relancent face aux Clippers, Tatum prend feu
IL Y A UN JOUR