Un vrai cauchemar. Chris Paul a vu ses rêves de soulever enfin un trophée de champion NBA balayés par Luka Doncic et les Dallas Mavericks dimanche soir (90-123). Dans le Game 7 d'une série où les deux équipes avaient remporté tous les matches à domicile jusque-là, les Phoenix Suns ont subi une véritable humiliation dans leur salle. Hués par leur public dès la pause, atteinte avec 30 points de retard sur Dallas, un record dans l'histoire des Games 7 en playoffs NBA, CP3 et ses coéquipiers n'ont jamais été à la hauteur de l'événement.
En particulier le meneur des Suns, auteur de seulement 10 points et 4 passes décisives. Il n'a pas fui ses responsabilités devant la presse après la rencontre. "Cette défaite est pour moi, a-t-il lâché. Je suis le meneur de jeu, je dois à être le leader de cette équipe, c'est à moi de m'assurer que mes coéquipiers trouvent les meilleurs tirs… C'est comme ça."
NBA
La réunion secrète : Durant aurait discuté d'un retour avec les stars des Warriors
IL Y A 13 HEURES
Ils me disaient déjà ça en 2008...
Paul n'en a pas moins reconnu une faillite collective des Suns, incapables de contenir un Luka Doncic (35 points, 10 rebonds, 4 passes décisives… sans jouer le 4e quart-temps) comme de peser offensivement à l'image d'un Devin Booker hors-sujet (11 points à 3/14 au tir). "Toute la saison, nous avons essayé de nous appuyer sur notre défense et elle n'était pas là ce soir, notre attaque non plus d'ailleurs. On a joué toute la saison pour être dans cette situation et ça n'a pas marché pour nous."
Les Suns, têtes de série numéro un à l'Ouest, sont tombés de haut. Mais ils pensent déjà à se relever. En particulier leur meneur de 37 ans, qui a écarté l'hypothèse de raccrocher après 17 années de carrière professionnelle. "Ils disaient déjà ça l'an dernier, peut-être aussi en 2008, a répondu CP3 quand il lui a été demandé s'il était passé à côté de sa meilleure opportunité de remporter le titre. Quand on joue aussi longtemps et qu'on ne gagne pas, chaque fois qu'on perd, on nous dit que c'était notre meilleure chance. Nous reviendrons l'année prochaine. Je ne vais pas prendre ma retraite." Le rendez-vous est pris.
NBA
Gobert vise les sommets avec Minnesota : "Le titre, c'est l'objectif"
HIER À 07:19
NBA
Gobert à Minnesota : un trade, cinq questions
01/07/2022 À 22:39