Le match : Ja Morant et les Grizzlies se payent aussi les Warriors

Jusqu’où iront-ils ? Les Grizzlies, inarrêtables depuis plusieurs matches, sont allés chercher une dixième victoire à la suite. Pourtant, la venue des Warriors à Memphis pouvait laisser penser que cette série historique pour la franchise serait mise à mal. Ça n’a rien changé. Ja Morant et ses coéquipiers ont infligé le même traitement à la deuxième meilleure équipe de la ligue. Pour s’imposer 116 à 108 en faisant encore une fois forte impression.
NBA
Sabonis à Portland, Simmons à Sacramento, Wall aux Lakers... 5 trades que l'on aimerait voir en NBA
IL Y A 17 HEURES
Le jeune meneur, qui devrait être All-Star pour la première fois de sa carrière cette saison, a torturé la défense californienne en inscrivant 29 points tout en distribuant 8 passes décisives. Il a joué les yeux dans les yeux avec un Stephen Curry auteur d’un triple-double – 27 points, 10 rebonds et 10 passes – mais plutôt maladroit (8 sur 21 et 2 sur 9 à trois-points). Morant a vite donné le ton de la rencontre en passant 18 points avant la pause. Les Grizzlies ont alors compté jusqu’à 18 longueurs d’avance dans le second quart-temps avant de subir le retour de leurs adversaires (59-51 en faveur de Memphis à la pause).
Le match a alors basculé dans une toute autre atmosphère, digne des Playoffs. Les Warriors sont revenus à la charge pour reprendre les devants. Sans se détacher pour autant. Aucune des deux équipes n’a pu faire grimper l’écart à plus d’une possession, se rendant ainsi coup pour coup. Mais c’est tout de même Golden State qui a entamé le quatrième quart-temps avec 3 petits points d’avance (87-90). Morant n’est pas venu de suite à la rescousse. C’est d’abord sa doublure, Tyus Jones, qui a fait la différence. Ses deux trois-points consécutifs à un peu plus de 3 minutes de la fin ont distancé les Warriors (109-100) avant que son coéquipier porte le coup de grâce.
Jones a fini avec 17 points, tout comme Ziaire Williams. Jaren Jackson Jr a ajouté 13 points et 11 rebonds. Des soutiens de poids pour leur star. Les Grizzlies ont gagné la bataille du collectif malgré quatre joueurs de Golden State à plus de 10 points en plus de Curry. Dont 14 en 20 minutes pour Klay Thompson, qui jouait seulement son deuxième match. Avec cette dixième victoire, Morant et les Grizzlies continuent de mettre la pression sur le Jazz, troisième.

Le joueur : Brandon Ingram plante les Wolves à 3 dixièmes de la sirène

Autre match à rebondissements, celui entre New Orleans et Minnesota. Les deux équipes ont passé la rencontre à courir et à balancer des trois-points. Aucune des deux formations n’a vraiment pris l’avantage et la partie a été serrée tout du long. Mais ce sont finalement les Pelicans qui l’ont emporté in-extremis (128-125) sur un dernier panier primé de Brandon Ingram Il a offert la gagne à ses coéquipiers avec une flèche lointaine à 3 dixièmes du buzzer. Son troisième trois-points inscrit dans les 100 dernières secondes. L’ailier All-Star a été le héros de la soirée. Parce qu’en plus de briller dans les moments chauds, il a aussi fini avec 33 points et 9 passes décisives.

La performance : Les Clippers remontent un déficit de 25 points pour l'emporter

Les Clippers ne sont jamais K.O. Même dos au mur, sans leurs superstars, avec 25 points de retard. Dominés par les Nuggets avant la pause, les joueurs de Los Angeles ont inversé la tendance au retour des vestiaires pour finalement l'emporter (87-85). Eric Bledsoe et ses camarades ont été héroïques en multipliant les paniers primés après la pause pour revenir au score puis passer devant malgré les 30 points d'Aaron Gordon. Plusieurs joueurs des Clippers ont été précieux dans les moments importants et plus particulièrement le jeune Amir Coffey, auteur de 18 points et 7 passes décisives.

La stat : 46

Comme le nombre de points d’écart entre les Bulls et les Pistons lundi soir. Le choc des extrêmes entre le premier et l’avant dernier de la Conférence Est, conclu par une victoire écrasante de 46 points pour Chicago (133-87). Huit joueurs des Taureaux ont marqué 10 points ou plus dont 20 pour DeMar DeRozan, également auteur de 12 rebonds et 7 passes décisives. Nikola Vucevic a fini avec 22 points.

Les Français : Killian Hayes limite la casse

Les Pistons ont sombré contre les Bulls mais le jeune français Killian Hayes a noirci la feuille de statistiques comme il a pu en compilant 8 points, 3 rebonds, 5 passes décisives et 4 interceptions en 33 minutes. Gêné par des fautes, Nicolas Batum n'a joué que 26 minutes mais il a contribué à la très belle victoire des Clippers en plantant un panier à trois-points décisif à un peu plus d'une minute du buzzer. Le vétéran a terminé avec 6 points et 4 rebonds tout en défendant sur Nikola Jokic dans les dernières minutes de la partie.

Les résultats de la nuit en NBA

Wizards - Thunder : 122-118
Raptors - Suns : 95-99
Grizzlies - Warriors : 116-108
Pelicans - Timberwolves : 128-125
Bulls - Pistons : 113-87
Clippers - Nuggets : 87-85
NBA
Le retour gagnant de Davis et la folle victoire des Clippers : c'était la fête à Los Angeles !
IL Y A 20 HEURES
NBA
Cleveland marche fort, Paul maître du "money time"
HIER À 05:58