Le temps presse. La NBA tente de finaliser, en accord avec le syndicat des joueurs (NBPA), le protocole sanitaire anti-Covid qu'elle souhaite imposer pour la prochaine saison régulière (qui doit débuter le 19 octobre), et qui s'annonce particulièrement contraignant pour les basketteurs non-vaccinés, rapportent mardi les médias locaux en possession du mémo de l'instance.
Ces joueurs réfractaires, qui représentent actuellement 10% du contingent de la Ligue, seront peu ou prou soumis aux mêmes restrictions en vigueur durant la majeure partie de la saison passée, avant que le vaccin ne soit disponible.
NBA
Altercation entre Davis et Howard et nouvelle défaite : Rien ne va chez les Lakers
IL Y A 19 HEURES

Le personnel "de niveau 1" obligé de se faire vacciner

Ils devront se soumettre à des tests quotidiens, lors des jours d'entraînement, de voyage et de match, contrairement aux vaccinés et au personnel dit "de niveau 1", à savoir les entraîneurs et le personnel travaillant régulièrement à moins de 4,5 m des joueurs et des arbitres. Ces personnes sont d'ailleurs obligées de se faire vacciner, contrairement aux joueurs.
Les joueurs vaccinés et le personnel "de niveau 1" ne seront testés que s'ils présentent des symptômes, s'ils sont cas-contact ou si un membre du personnel médical de l'équipe ou un médecin de la ligue l'exige.
Par ailleurs, il sera interdit aux non-vaccinés de manger dans la même pièce qu'un autre joueur ou qu'un membre du personnel "de niveau 1" et ils devront se tenir à au moins deux mètres de tout autre personne. Ils se verront attribuer un casier aussi éloigné que possible de ceux des autres joueurs.

Kyrie Irving (Nets) vs Celtics

Crédit: Getty Images

Obligation de rester à l'hôtel

Les équipes, à qui la NBA a fait parvenir un mémo de 65 pages, ont également reçu pour instruction d'éviter que les joueurs non-vaccinés soient assis côte à côte. Ces derniers devront rester chez eux les jours de matches à domicile et à l'hôtel de l'équipe lors de ceux se jouant à l'extérieur. Les seules exceptions concernent les activités de l'équipe et d'autres dites essentielles, comme faire les courses ou emmener ses enfants à l'école.
Autres restrictions : les non-vaccinés ne seront pas autorisés à se rendre dans des restaurants, des bars, des discothèques, des lieux de divertissement ou de grands rassemblements en intérieur.
Le sujet de la non-vaccination est actuellement au coeur des débats en NBA et concerne une cinquantaine de joueurs dont les stars Kyrie Irving (Brooklyn) et Bradley Beal (Washington). Longtemps sceptique, LeBron James, superstar des Lakers, a lui révélé s'être fait vacciner, tout en refusant d'encourager les gens à l'être car il estime que "ce n'est pas (son) travail".
NBA
Simmons se dit "mentalement inapte à jouer" pour les Sixers
HIER À 21:13
NBA
Parker, Gasol, Howard… Eux aussi auraient mérité d'être dans la liste des 75 ans de la NBA
HIER À 08:57