Le joueur : Joel Embiid claque une performance surréaliste

Les superlatifs manquent pour décrire la prestation de Joel Embiid dimanche soir. Heureusement, il reste les chiffres pour donner un aperçu du chantier réalisé par le pivot camerounais des Sixers : 59 points, 19 sur 28 aux tirs, 20 sur 24 aux lancers, 11 rebonds, 8 passes, 7 blocks et un différentiel de +25 lors d’une courte victoire contre le Jazz (105-98). "Si l’on combine l’attaque et la défense, je n’avais jamais vu un joueur dominer autant sur un match", avoue son coach Doc Rivers, lui aussi à court d’adjectifs pour raconter la prestation de son meilleur joueur.
NBA
43 points : Mitchell ramène les Lakers sur terre
IL Y A 21 HEURES
Il a marqué plus de la moitié des points de Philadelphie. Ses coéquipiers l’ont abreuvé de ballons et ils ont bien fait. Parce que malgré le carton de l’intérieur All-Star, Utah est longtemps resté au contact. Là encore, Embiid s’est démené pour faire gagner les siens dans les moments les plus importants.
Les deux équipes étaient à égalité, 78-78, au début du quatrième quart-temps. Il restait un peu plus d’une minute quand les Sixers comptaient 3 longueurs d’avance. La superstar a alors bloqué une tentative de Collin Sexton près du cercle avant de marquer dans la foulée pour assurer le succès de son équipe. Exceptionnel. Surtout que, la veille, il avait déjà inscrit 42 points lors d'une victoire contre les Hawks. Embiid remonte clairement en puissance et c'est tout bénéfice pour la franchise de Pennsylvanie.

Le match : Les 51 points de Darius Garland n’ont pas suffi pour Cleveland

La prestation de Darius Garland passe presque inaperçue. Pour deux raisons. D’abord parce que Joel Embiid a frappé encore plus fort. Ensuite parce que les Cavaliers ont encore perdu, cette fois-ci contre les Timberwolves (124-129). La quatrième défaite de suite pour Cleveland. Le meneur All-Star a pourtant tout essayé en l’absence de Donovan Mitchell et de Jarrett Allen.
Il a marqué 27 de ses 51 points dans le quatrième quart-temps, permettant ainsi à son équipe de revenir au score après avoir compté 20 points de retard à 12 minutes de la sirène. Mais les Cavaliers n’ont pas comblé entièrement le déficit et la victoire revient donc à Karl-Anthony Towns (29 pts), D’Angelo Russell (30) et leurs coéquipiers.

La performance : Anthony Davis relance les Lakers

Un peu d’air pour les Lakers. Toujours privés de LeBron James mais portés par Anthony Davis, ils se sont imposés contre les Nets la nuit dernière (116-103). L’intérieur All-Star a été l’élément central de cette victoire avec ses 37 points et 18 rebonds au compteur. De quoi prendre le dessus sur Kevin Durant (31 points, 9 rebonds et 7 passes). C’est seulement le troisième succès en treize matches pour Los Angeles.

La stat : 145

Comme le nombre de points encaissés par les Knicks, coachés par un Tom Thibodeau pourtant réputé pour les capacités défensives de ses équipes. New York a complètement pris l’eau contre Oklahoma City au Madison Square Garden (135-145). Le Thunder a converti 62% de ses tentatives sous l’impulsion de l’inarrêtable Shai Gilgeous-Alexander (37 points) et du jeune Josh Giddey (24 points, 10 rebonds, 12 passes).

Les Français : Rudy Gobert en double-double

15 points, 13 rebonds et 2 blocks pour Rudy Gobert avec les Timberwolves la nuit dernière. Il a contribué au succès de Minnesota. Nouvelle soirée plus difficile en revanche pour Evan Fournier, qui a fini à 0 point malgré 20 minutes de jeu avec les Knicks.

Tous les scores

Knicks - Thunder : 135-145
Wizards - Grizzlies : 102-92
Sixers - Jazz : 105-98
Bulls - Nuggets : 103-126
Kings - Warriors : 122-115
Lakers - Nets : 116-103
NBA
La folle vidéo de Curry, fake assumé : "J’en ai quand même marqué deux"
HIER À 12:28
NBA
Davis, enfin celui qu'il devait être
HIER À 11:37