On a retrouvé les parfums d'antan à Limoges. Dans une salle qui vociférait lorsque l'arbitre ne sifflait pas comme elle l'entendait, qui huait, puis moquait, les joueurs palois et qui surtout s'enflammait lorsque Limoges allait au panier, les locaux ont eu droit à une première période spectaculaire. Les Limougeauds ont ensuite survolé ce duel entre promus pas comme les autres, disputé dans une ambiance exceptionnelle.
Vendredi, les chants sont montés haut, souvent, tant les joueurs du CSP ont dominé la rencontre de bout en bout pour s'adjuger une 46e victoire, deux de plus que Pau, contre son rival historique. Si l'immense Frédéric Weis sait encore rendre service dans la raquette, même en ayant pris de l'épaisseur, le CSP a d'abord fait la différence grâce à un formidable gros tir de barrage à trois points (12 sur 26), un exercice dans lequel Raphaël Desroses a été en lévitation vendredi.
L'ailier limougeaud a rejoint la pause avec 17 points à 5 sur 6 derrière l'arc, alors que Pau-Orthez, pourtant débordé (49-32), était déjà heureux d'avoir inscrit les sept derniers points de cette première période. Limité à 3 points ensuite, Desroses a passé le flambeau au véloce Zack Wright, impeccable à la marque (17 points) comme à la distribution (10 passes), qui a fini par écoeurer les Palois avec l'aide de Souchu (15) et Massie (14). Au final, la différence entre les deux équipes était énorme.
Pro A
Cholet et l'ASVEL sombrent
16/10/2010 À 18:16
Et si Limoges, enfin gagnant après deux revers en ouverture, peut voir venir avec un tel public, l'Elan inspire les plus vives inquiétudes après cette troisième déroute en trois matches. "Et ils sont où? Et ils sont où les Béarnais?", chantait le public en connaissant la réponse: tout au fond de la classe, avec la peur au ventre devant un calendrier qui n'a rien d'une sinécure dans les semaines à venir.
Pro A
Nancy-Châlon : 79-84
13/04/2012 À 19:59
Pro A
Noah, Paris-Levallois ou l'Euroligue
17/11/2011 À 07:22