Jamais deux sans trois. L'équipe de France a tristement confirmé l'adage en s'inclinant contre les Etats-Unis en finale de la compétition olympique (87-82), samedi matin. Après 1948 et 2000, les Tricolores empochent une nouvelle belle médaille d'argent, qui récompense leur parcours. Mais il restera des regrets de cet affrontement contre l'ogre américain, alors que les joueurs de Vincent Collet n'ont jamais baissé la tête face à leurs adversaires. Comme toujours en finale, Kevin Durant a été impérial (29 points, 6 rebonds).
Les Français étaient prévenus. Cette équipe américaine ne ressemblait en rien à celle qui avait concédé une défaite inaugurale contre eux, il y a 13 jours. L'Histoire était écrite : les deux sélections, au-dessus du lot, devaient se retrouver en finale. "On est très content de pouvoir repartir avec une médaille. Mais on ne va pas se contenter de l'argent. On a une équipe de caractère, qui va vouloir faire le plus gros match possible contre les Américains", avait prévenu Nando de Colo avant la rencontre. Et cela s'est vu.
Tokyo 2020
Ayayi Vukosavljevic a joué les JO enceinte : "Ma plus belle médaille était gardée bien au chaud"
11/08/2021 À 14:15

Incroyable course-poursuite, show Durant, dunks de Gobert : Le résumé de la finale

Même lorsqu'ils ont pris des éclats (-13 au coeur du deuxième quart-temps, -14 dans le troisième), les Tricolores ont mis le bleu de chauffe pour inverser la tendance. On y a cru en début de rencontre face à l'adresse adverse défaillante (12-8, 7'32). On a vibré avec eux jusqu'à la fin, alors qu'ils pressaient pour forcer une perte de balle adverse (80-85, 39'). On a bondi du canapé lorsque Nicolas Batum et Franck Ntilikina ont planté une banderille à trois points respectivement au buzzer en fin de troisième quart-temps (63-71) et à cinq minutes du terme (70-73), permettant alors aux Bleus de croire en une bataille finale.

Durant en mode "finale"

Evan Fournier et Rudy Gobert ont compilé 32 points, mais ils se sont heurtés à la maestria de Kevin Durant. L'ailier des Brooklyn Nets, après un début de match timide marqué par la maladresse, a activé le mode "finale" (30 points à Rio 2016 et à Londres 2012), entraînant, dans son sillage, Jayson Tatum (19 points). Durant était en mission pour conquérir son troisième titre olympique, et ramener une 16e breloque dorée au pays en 19 participations.

Inconsolable Gobert : ses larmes légitimes après la défaite en finale

L'enjeu était grand pour les Américains, défaits par la France lors des deux dernières confrontations en compétition. Ils devaient éviter l'affront d'un nouvel échec, encore plus en finale des Jeux. Un stade de la compétition où ils ne se sont inclinés qu'une fois, en 1972, face à l'URSS. Un traumatisme. Les Français n'ont rien lâché jusqu'au bout, remportant le dernier quart-temps (19-16), mais ils ont couru derrière le score la quasi-majorité de la rencontre et n'ont jamais semblé en mesure de pouvoir surpasser Team USA.
La faute notamment à un trop grand nombre de balles perdues (18) et à un manque d'adresse manifeste aux lancers-francs (18/29). Les Bleus peuvent tout de même être fiers de cette nouvelle médaille d'argent, la 28e de la délégation française, dans la directe lignée du bronze décroché aux Mondiaux 2019. Ils la savoureront une fois la déception passée. Leur groupe continue de grandir. Paris 2024 est déjà dans leur tête.

Batum : "On n'a pas réussi à calmer Kevin Durant"

Tokyo 2020
Cinq médailles d'or chacune : Bird et Taurasi dans la légende olympique
08/08/2021 À 05:25
Tokyo 2020
Les Etats-Unis font (encore) coup double
08/08/2021 À 03:59