Les Bleus sont officiellement la bête noire de Team USA ! Deux ans après avoir éliminé les Etats-Unis en quarts de finale de la Coupe du monde, l’équipe de France de basket a remis le couvert face aux grands favoris pour le titre olympique, en ouverture de leur compétition (83-76). Grand artisan de ce nouvel exploit historique, Evan Fournier (28 points), a encore pris ses responsabilités sous le maillot tricolore pour permettre à la formation de Vincent Collet de faire un grand pas vers les quarts de finale. Prochain rendez-vous ce mercredi face à la République Tchèque.
Capable de perdre ses trois premiers matches de préparation, puis de battre les triple champions olympiques en titre, cette équipe de France est définitivement dure à cerner. Ce dimanche après-midi, sur le parquet de la Super Arena de Saitama, Nicolas Batum et compagnie ont eu un mal fou à entrer dans leur match. Il faut dire qu’en face, Gregg Popovich venait d’aligner Damian Lillard et Kevin Durant - pour ne citer qu’eux - au moment de l’entre-deux.
Tokyo 2020
Batum raconte son contre légendaire : "Quand Doncic a le ballon, je me dis : ‘ça va être marrant’"
30/09/2021 À 18:24
Et il n’a pas fallu longtemps pour que les deux stars américaines ne se mettent en route. L’ailier des Nets dans son registre de tirs à mi-distance et le meneur des Blazers en prenant un malin plaisir à artiller à trois points. Mais, à la pause, et malgré un grand manque d’efficacité longue distance (1/11), les Bleus, dans le sillage de Rudy Gobert (9 points à 4/4), ne comptaient que huit petites longueurs de retard (37-45).

Un trois-points pour passer devant : le shoot de Fournier qui a propulsé les Bleus au paradis

Fournier et De Colo flamboyants

Véritablement dérangée face à la puissance physique des Américains, qui ne se sont jamais arrêtés de lancer des contre-attaques, au retour des vestiaires, l’équipe de France s’est mise à diminuer drastiquement le tempo. Dans le même temps, se rappelant aux bons souvenirs de la Coupe du monde 2019, Evan Fournier a pris feu. L’arrière des Celtics de Boston, maître à jouer offensif de cette génération tricolore, a planté dix points en cinq minutes pour remettre ses Bleus complètement dans le match (49-52).
C’est alors que Nando De Colo, un ton en dessous de ses coéquipiers jusque-là, a pris le relais. L’ancien MVP d’Euroligue s’est débridé au meilleur des moments avec de précieux tirs à trois points pour coller un 25-11 aux Etats-Unis lors d’un troisième quart-temps qui restera dans les annales du basket tricolore (62-56).

Une victoire historique

Complètement muselée par l’activité défensive des Bleus, la formation du tout juste champion NBA Jrue Holiday (18 pts), seul Américain à surnager, a livré un duel irrespirable à celle de Vincent Collet durant l’entièreté du quatrième quart-temps. Mais, comme il en est désormais de coutume, Evan Fournier, chauffé par un trois points dans le corner de son capitaine Nicolas Batum (5 pts) est à nouveau entré dans la fameuse “zone” pour enterrer Team USA d’un dernier tir primé offrant deux possessions d’avance à l’équipe de France, qui ne les a plus jamais lâchées (83-76). De bon augure pour la suite de la compétition, où l'équipe de France devient officiellement l'un des favori pour grimper sur le podium olympique.
Tokyo 2020
Ayayi Vukosavljevic a joué les JO enceinte : "Ma plus belle médaille était gardée bien au chaud"
11/08/2021 À 14:15
Tokyo 2020
Cinq médailles d'or chacune : Bird et Taurasi dans la légende olympique
08/08/2021 À 05:25