AFP

Boeuf sur la boite

Boeuf sur la boite
Par AFP

Le 21/01/2010 à 12:23Mis à jour

Alexis Boeuf a réalisé une performance remarquable en prenant la troisième place du 20 km d'Antholz-Anterselva, jeudi. La course a été remportée par l'Ukrainien Serguei Sednev devant l'Autrichien Daniel Mesotitsch.

Parti loin des meilleurs, Alexis Boeuf a créé une véritable surprise, jeudi à Anterselva, en prenant la troisième place du 20 km individuel, comptant pour la Coupe du monde, derrière respectivement l'Ukrainien Sergueï Sednev et l'Autrichien Daniel Mesotitsch. Auteur d'une seule faute au tir -sur son premier tir debout-, le skieur de Chambéry, 23 ans, signe ainsi le 1er podium de sa carrière, lui dont le meilleur résultat en Coupe du monde était jusque-là une 16e place, lors d'une poursuite il y a deux saisons en Corée du Sud.

"J'en avais rêvé. Je remercie mes entraîneurs et notamment Pascal Etienne. Il y a un mois, j'étais au fond du trou. Je passais à côté à cause de mon tir et ils m'ont remonté. Je me suis appliqué au tir", a expliqué, ému, Boeuf, qui jouait l'une des dernières places restantes pour les jeux Olympiques. A moins d'un mois de la première épreuve olympique (ndlr: le sprint le 14 février), ce deuxième podium de la saison pour l'équipe de France -hors relais- va mettre un peu baume au coeur des autres Bleus, qui ont souffert au tir.

Martin Fourcade, malgré 4 fautes -une à chaque passage au tir- a pris la 8e place, à 2 min 11 de Sednev. Vincent Defrasne, le champion olympique de la poursuite, est toujours à la recherche de ses sensations, avec une 21e place (3) et un tir "pas assez bon" pour espérer mieux dans les Dolomites. Auteur d'un des deux sans-faute du jour, Sednev, 26 ans, a conservé 44 secondes d'avance sur Mesotitsch (2 fautes) et 54 secondes sur Alexis Boeuf. Agé de 26 ans, l'Ukrainien, qui ne comptait jusque-là qu'un seul podium (3e en 2008), signe la 1re victoire de sa carrière en Coupe du monde.

La prochaine épreuve de la Coupe du monde messieurs, installée à Anterselva jusqu'à dimanche, aura lieu samedi avec un sprint, alors que les dames disputent leur sprint vendredi. Beaucoup de biathlètes, notamment les leaders de la Coupe du monde (Svendsen, Bjoerndalen, Ustyugov, Simon Fourcade) ont choisi de faire l'impasse totale ou partielle sur cette étape italienne, ultime rendez-vous avant les jeux Olympiques de Vancouver (12-28 février).