AFP

Ekholm titrée, Dorin 6e

Ekholm titrée, Dorin 6e
Par AFP

Le 09/03/2011 à 15:18Mis à jour Le 09/03/2011 à 19:58

La Suédoise Helen Ekholm a enlevé son troisième titre mondial en remportant le 15 km des Championnats du monde, mercredi à Khanty Mansiysk. La Française Marie Dorin s'est classée 6e.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Après sa 8e place dans le sprint, la Française Marie Dorin s'est classée 6e dans le 15 km des Championnats du monde 2011 disputé dans des conditions éprouvantes et confirme qu'elle finit bien mieux ses saisons qu'elle ne les commence. Avec trois pénalités au tir, Dorin a négocié les rafales de vent et le froid (-16°C), bien mieux que la plupart des favorites, comme l'Allemande Magdalena Neuner (5) ou la Finlandaise Kaïsa Mäkäraïnen (7). Mais la double médaillée olympique n'en éprouvait pas moins quelques regrets: sans sa troisième pénalité, elle aurait en effet pu décrocher la médaille de bronze, derrière la Suédoise Helena Elkholm, impériale au tir avec un 20 sur 20.

"Je m'en veux un peu, ce sont des erreurs d'inattention qui me coûtent le podium, mais je suis quand même contente", insiste la Dauphinoise de 24 ans qui avait idéalement lancé l'équipe de France lors des jeux Olympiques 2010 en lui offrant une première médaille dès la première épreuve de la quinzaine canadienne. "Je ne fais pas de mauvais Championnats du monde. Je suis lucide, pour être sur le podium, il faut que je "perfe" au tir et sur les skis. Je n'ai pas le niveau d'une Neuner", explique-t-elle en référence à l'Allemande, octuple championne du monde et 5e mercredi malgré cinq pénalités. Comme en 2010 (bronze en sprint et argent en relais des JO) et 2009 (premier podium en Coupe du monde à Khanty Mansyisk), les mois de février et mars sourient à nouveau à la biathlète des Sept Laux, malade en début de Championnats.

" Je n'ai pas le niveau d'une Neuner "

"J'ai un rythme assez particulier. En février, c'est comme si je me réveillais. Je m'entraîne pourtant comme en début de saison, mais j'arrive mieux à m'exprimer", souligne celle qui tient un blog plein d'humour sur son quotidien de sportive. L'autre leader depuis le départ à la retraite de Sandrine Bailly, Marie-Laure Brunet, a hâte que la saison se termine. Après son forfait pour la poursuite, la Pyrénéenne de 22 ans, au bout du rouleau physiquement et mentalement, a abandonné après le 4e et dernier tir alors qu'elle totalisait sept pénalités.

" J'enchaîne les déceptions. Quand tu es dans le doute, c'est difficile", reconnaît Brunet. Anaïs Bescond a terminé à une encourageante 16e place. Le biathlon français a remporté trois médailles jusqu'à présent en Sibérie grâce à ses garçons (or et argent pour Martin Fourcade, bronze en relais mixte): "On est un peu dans la difficulté chez les dames, on espérait les voir plus devant, il manque un capitaine de route", reconnaît Christian Dumont, le directeur de l'équipe de France.

0
0