Avec neuf podiums, dont deux victoires, en 19 épreuves de Coupe du monde, Fourcade fait désormais partie des meilleurs mondiaux au même titre que les Norvégiens Tarjei Boe et Emil Hegle Svendsen. Mais le Catalan de 22 ans ne s'emballe pas avant ce rendez-vous en Sibérie occidentale: "En début de saison, mon but est d'améliorer mon classement mondial. J'étais 5e l'hiver dernier, je suis 3e et personne ne devrait me dépasser, j'ai donc atteint mon objectif", insiste-t-il. A l'entendre, les deuxièmes Championnats du monde de sa carrière sont une compétition comme une autre, mais le vice-champion olympique 2010 de mass-start se sait attendu. "Je serai bien sûr déçu si je n'ai pas de médaille, car je n'ai jamais enchaîné cette saison quatre courses sans un podium", rappelle-t-il.
"Si on revenait sans médailles, ce serait une énorme déception par rapport à la saison qu'on est en train d'accomplir avec 20 podiums, dont 12 chez les hommes. Depuis Raphael Poirée, on n'a jamais fait autant", renchérit Stéphane Bouthiaux, le responsable de l'équipe masculine. A l'image de Martin Fourcade, et dans la foulée des six médailles (sur un total de onze pour la délégation française) glânée à Vancouver, le biathlon tricolore n'a plus aucun complexe devant la concurrence ou le mythe Raphaël Poirée, retraité depuis 2007.
Simon Fourcade doute
Fort Kent, ME
Dorin en forme olympique
12/02/2011 À 18:41
Les départs de Vincent Defrasne, Sandrine Bailly et Sylvie Becaert ont été vite oubliés grâce au cadet des frères Fourcade, mais aussi à la révélation Alexis Boeuf, vainqueur de sa première épreuve de Coupe du monde début février, et aux doubles médaillées olympiques 2010 Marie-Laure Brunet et Marie Dorin, respectivement 8e et 11e mondiale. Les jeunes Françaises n'ont pas (encore) le niveau d'un Martin Fourcade, parmi les plus rapides du circuit sur les skis, mais elles peuvent surprendre les Allemandes Henkel et Neuner, la Suédoise Ekholm ou la Norvégienne Berger.
"Si je fais une course à 100%, tout est possible, mais cela dépend aussi beaucoup des autres", résume Marie Dorin, montée deux fois sur un podium de Coupe du monde cet hiver. Si Vincent Jay n'a pas confirmé son titre olympique en sprint et s'impatiente de retrouver le podium, il fait preuve d'une belle régularité. La seule inconnue --avec les températures polaires possibles (-30°C fin février) qui pourraient perturber les épreuves-- concerne Simon Fourcade: longtemps présenté comme le futur Raphaël Poirée, l'ainé des Fourcade, 39e au classement mondial, vit "la saison la plus difficile de (sa) carrière". La France peut briller dès la première épreuve jeudi, le relais mixte, discipline où elle fut sacrée championne du monde en 2009 et qui pourrait être olympique à partir de 2014.
Championnats du Monde
Les Françaises finissent bronzées
13/03/2011 À 11:20
Championnats du Monde
Relais: La France en bronze
13/03/2011 À 11:16