Getty Images

Course galère, dossard jaune perdu : des "mauvais choix" lourds de conséquences pour Fourcade

Course galère, dossard jaune perdu : des "mauvais choix" lourds de conséquences pour Fourcade

Le 08/03/2020 à 16:54Mis à jour Le 08/03/2020 à 18:13

NOVE MESTO - Martin Fourcade n'est virtuellement plus leader de la Coupe du monde. Après une triste 14e place lors de la mass start de Nove Mesto, ce dimanche, le Catalan accuse désormais 13 points de retard sur Johannes Boe au général. Cette contre-performance est en grande partie due à un mauvais choix de fartage des skis de la part des techniciens.

L’habit ne fait pas le moine, dit l’adage. Martin Fourcade l’expérimentera dès la semaine prochaine en Finlande, lorsqu’il portera sur ses épaules un dossard jaune qu’il a d’ores-et-déjà virtuellement perdu. A l’issue de la mass start de Nove Mesto, ce dimanche, Johannes Boe s’est emparé de la tête du classement général si l’on retire à tous les concurrents leurs deux plus mauvais résultats de la saison, comme l’indique le règlement.

Boe reprend l'avantage dans la course au cristal

Cette opération n’est censée être effectuée qu’en fin de saison, après avoir disputé la totalité des courses. C’est donc pour cette raison que Martin Fourcade arborera son dossard jaune lors de la prochaine étape de Coupe du monde à Kontiolahti. Pourtant, dans les faits, Johannes Boe lui est virtuellement repassé devant pour 13 points. Quentin Fillon Maillet, troisième homme encore en course pour glaner le si précieux cristal, a également perdu de nombreux points. Le Jurassien est relégué à 57 unités du Norvégien et voit un peu plus son rêve s’envoler.

Une désillusion que le Français avait du mal à avaler après sa 8e place à Nove Mesto. Et ce, pour une unique raison : un mauvais choix du staff de l’équipe de France concernant le fartage. Cette technique consiste à préparer les skis d’une certaine façon avec un produit permettant une meilleure glisse sur la neige. Mais à l’occasion de la course des rois en terres tchèques, cette erreur technique a pénalisé tous les biathlètes tricolores, y compris Emilien Jacquelin, héroïque dauphin de Johannes Boe sur la course.

Vidéo - Boe en mode avion, Jacquelin héroïque, Fourcade en catastrophe : le résumé

03:45

"Des mauvais choix sur ce qu'on a appliqué sur les skis"

"On a fait des mauvais choix sur ce qu’on a appliqué sur les skis", a expliqué Grégoire Deschamps, responsable de la cellule glisse des Bleus, au micro de La chaîne L’Equipe, après la course. "On est les premiers frustrés de voir les athlètes comme ça. Ils se sont battus mais ils n’avaient pas le matériel", a-t-il regretté. Sans cette mauvaise décision, la course de QFM, furieux en sortie de piste, lui aurait sans aucun doute assuré un podium, voire beaucoup mieux… Martin Fourcade, en bon chef de meute, a néanmoins tenu à édulcorer les propos de ses coéquipiers qui ont qualifié leur matériel de "catastrophique".

Martin Fourcade | Biathlon | ESP Player Feature

Martin Fourcade | Biathlon | ESP Player FeatureGetty Images

"Je pense que les techniciens sont encore plus déçus que nous ce dimanche, a-t-il confié. Alors ne comptez pas sur moi pour leur jeter la pierre." Pourtant, l’impact est bien réel dans sa course à un 8e gros globe. Et la prochaine étape de Coupe du monde ne laissera plus le droit à la moindre erreur. Le Catalan, qui sera donc encore artificiellement paré de jaune à Kontiolahti, en est parfaitement conscient : "Ce sera à moi de réaliser l’exploit." Puisqu’il ne lui reste plus que cinq courses pour combler son désormais léger retard de 13 points.