Oslo : premier top 10 pour Simon Desthieux

Premier top 10 pour Desthieux

Le 20/03/2014 à 16:40Mis à jour Le 20/03/2014 à 18:50

De notre partenaire nordic MAGAZINE

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Le sprint d’Oslo a été remporté par Jakov Fak. Le biathlète de l’Ain, 7e, réalise le meilleur résultat de sa saison. Très encourageant.

Ce week-end, Martin Fourcade veut remporter le petit globe de la mass start, mais également celui de la poursuite. A Oslo, il lui fallait donc tenir son rang ce jeudi lors du dernier sprint de l’hiver. Sur son chemin, rien moins qu’une véritable armada norvégienne qui jouait à domicile. Mais le Français connaît aussi bien qu’eux le stade d’Holmenkollen où, en février 2013, sur le même format, il avait manqué la victoire de 0,1 seconde au profit du Norvègien Tarjei Boe.

A 20 ans, son frère, Johannes Thingnes Boe, qui a remporté sa première victoire individuelle lors du sprint disputé au Grand-Bornand à la suprise générale, était un sérieux adversaire dans cette sixième épreuve qu’il vivait sans son aîné La semaine dernière, il a collectionné les victoires à Kontiolahti.  Mais la première journée du printemps n’allait pas lui sourire.

Emil Hegle Svendsen pouvait aussi avoir un sursaut d’orgueil, après une saison faite de tops et de flops. Au tir couché, il a pris son temps avant de laisser échapper sa première balle. Il ressortait à 35,8 secondes du leader, avec une erreur au compteur. Il allait commettre une nouvelle faute au debout ; au final, il occupe le 10e rang.

C’est un autre biathlète qui, le premier, a montré le bout de son nez. Au couché, le slovène Jakov Fak, 5/5, n’est pas resté longtemps sur le tapis. Une rapidité au tir qui lui a permis de prendre la tête du classement provisoire. Martin Fourcade est arrivé, lui, avec 10 secondes de retard. Il a manqué une cible, rejoignant Johannes Thingnes Boe sur l’anneau de pénalité.

Au debout, Jakov Fak était freiné dans son élan (9/10). A ce moment-là, aucun biathlète n’avait malgré tout réussi le sans faute. Le Slovène restait leader. Derrière lui, 9/10 également pour Simon Eder à 13 secondes.

Un 10/10 allait-il être la clef du succès ? Le Suédois Bjoern Ferry, un finisher redoutable, a été le premier (et l’un des rares) homme à blanchir toutes ses cibles, contrairement à Ole Einar Bjoerndalen.

Avant de clamer la victoire de Fak, la première de l’hiver, il fallait attendre que Ferry avale sa dernière boucle. Il a eu du mal à déglutir et s’adjugeait finalement la 3e place, à 14,3 secondes. En effet, le podium a été incertain jusqu’à l’arrivée du Russe Evgeniy Garanichev (10/10), finalement 2e avec son dossard 69.

Dans le camp français, on espérait que Simon Desthieux puisse transformer le 5/5 au couché, tandis que Jean-Guillaume Béatrix (14e, 9/10) assurait un top 15, tout comme Martin Fourcade (11e) qui ajoutait officiellement un petit globe à sa collection. Le biathlète de l’Ain arrivait avec 25 secondes de retard sur le pas de tir. Mais il ratait une cible. Dommage, car il s’est approché de très près du podium. Il finit à la 7e place, à 34,4 secondes, et a participé à sa première cérémonie officielle.

Simon Desthieux montrait ainsi la voie à Antonin Guigonnat qui a découvert la coupe du monde. Ses belles performances en IBU Cup lui ont permis de rejoindre Quentin Fillon-Maillet. Le Grandvallier a été l’un des rares hommes à enregistrer un 10/10. Lui aussi signait la plus belle course de l’hiver. 12e, il faisait même mieux que lors de la poursuite d’Antholz-Anterselva.

Antonin Guigonnat imitait la relève bleu-blanc-rouge : 5/5 au couché, 9/10 au final. Le Haut-Savoyard, bon tireur comme à son habitude, valide son ticket pour la poursuite de belle manière.

Le classement

0
0