Il fallait être parfait face aux cibles pour remporter le sprint de Kontiolahti, une nouvelle fois à huis clos pour cause de coronavirus. Pour la 10e fois de la saison en individuel, Johannes Boe (10/10) s'est adjugé la victoire, jeudi, en surclassant ses concurrents sur les skis. Car derrière lui, Martin Fourcade (2e) et Emilien Jacquelin (3e) n'ont pas eu les ressources physiques nécessaires pour aller chercher le Norvégien, malgré leurs 10/10 au tir. Grâce à ce résultat, le cadet des frères Boe s'est un peu plus rapproché du dossard jaune en revenant à 37 points de son grand rival Fourcade, vainqueur du petit globe du sprint. La poursuite de samedi sera déterminante dans la course finale au gros globe.

Kontiolahti
14 mars 2010 : 10 ans avant d'y livrer son ultime récital, Fourcade s'affirmait à Kontiolahti
15/03/2020 À 09:07

Dans ce nouveau match franco-norvégien pour les premières places, c'est bien la glisse qui a été déterminante, tant les biathlètes des deux nations ont été solides face aux cibles. Une seule balle manquée dans tout le clan français, sur le tir debout d'Antonin Guigonnat (15e), alors que six Tricolores étaient engagés. Mais, à l'avant, l'avion scandinave Johannes Boe a mis tout le monde d'accord dès le premier tour, en passant aux premiers intermédiaires avec déjà plus de 10 secondes d'avance sur Martin Fourcade ou encore Emilien Jacquelin.

Les deux Bleus ne pouvaient d'ailleurs pas se reprocher grand-chose en terminant l'un derrière l'autre à une seconde d'écart, mais plus de 20 secondes derrière Boe. Un avantage non négligeable pour la poursuite de samedi. Quentin Fillon Maillet (7e) n'a pas non plus démérité mais sa performance du jour a sans doute définitivement enterré son rêve de gros globe.

Boe sans rival, Fourcade et Jacquelin sur le podium : les temps forts du sprint

Fin de saison abrégée pour tout chambouler

Derrière les trois premiers représentants bleu-blanc-rouge, Simon Desthieux (8e), Fabien Claude (11e) et Antonin Guigonnat (15e) ont réalisé un tir groupé de haut vol. Dans la bataille finale pour le gros globe, une annonce de la fédération internationale de biathlon, juste après le sprint, a chamboulé toute la fin de saison. La dernière étape de Coupe du monde, prévue à Oslo la semaine prochaine, a été officiellement annulée en raison de mesures contre le coronavirus.

Ce qui a pour conséquence directe de mettre un terme à la saison 2019-2020 dès la poursuite de samedi. A l'heure actuelle, si l'on retire les deux plus mauvais résultats de chaque biathlète, ce qui sera fait après la dernière course, Johannes Boe est virtuellement détenteur du dossard jaune avec 19 points d'avance sur Martin Fourcade et 81 sur Quentin Fillon Maillet.

Le scénario est simple : si Martin Fourcade s'impose lors de la dernière course de la saison et que son adversaire norvégien termine au-delà de la 4e place, le Français glanera son 8e gros globe en carrière. Ce sera donc un véritable combat pour le Catalan qui pourrait disputer la dernière course individuelle de sa carrière. Autre conséquence, après le petit globe de l'Individuel, Fourcade a également mis dans son escarcelle celui du sprint. Une consolation qui s’avérerait bien maigre si le leader des Bleus venait à perdre son ultime face-à-face.

Kontiolahti
"Le roi est mort, vive le roi", "Martin va nous manquer" : Fourcade - Boe, hommages croisés
14/03/2020 À 15:57
Kontiolahti
Julia Simon : " Ma première victoire juste après la dernière de Martin, c'est incroyable !"
14/03/2020 À 15:34