Le patron, c’est Quentin Fillon Maillet. Dans des conditions de vent difficiles, le Français a signé un 10/10 pour remporter le sprint de Kontiolahti ce samedi. Il devance une jeune pousse norvégienne Filip Fjeld Andersen (2e, +18"3) et l'Allemand Johannes Kuehn (29"7), qui a délogé sur le fil du podium Sivert Guttorm Bakken (31"2). Emilien Jacquelin, 6e malgré un 8/10 (+34"3), est placé pour la poursuite de dimanche (14h40).
Kontiolahti
"C'est fou", "Rien ne lui fait peur" : QFM fait l'unanimité en attendant le gros globe
06/03/2022 À 16:17
Quentin Fillon Maillet a l'art de la ressource, même quand les jambes ne sont pas là. Ce samedi à Kontiolahti, il n'était pas le plus rapide sur les skis (3e temps de ski à 10 secondes d'Émilien Jacquelin), alors c'est devant les cibles qu'il est allé chercher sa victoire. Avec son 10/10, il s'est mis hors d'atteinte pour signer sa sixième victoire de la saison en Coupe du monde, la deuxième d'affilée en sprint. Il récupère même le dossard jaune de leader du classement de la spécialité. Il a surtout accentué son avance au classement général.

Une "mini mass start" sur la poursuite dimanche

Cerise sur le gâteau, Fillon Maillet s'est donné un confortable matelas avant la poursuite. A 18 secondes, on retrouve le jeune Norvégien Filip Fjeld Andersen (22 ans), qui confirme les belles dispositions affichées vendredi lors du relais. Johannes Kuehn (3e, +29"7) a terminé plus loin, et devancera dimanche une meute de poursuivants. En 15 secondes, on retrouve 8 biathlètes dont Sebastian Samuelsson (5e, +32"4), qui a tout perdu avec deux fautes sur le debout, et Emilien Jacquelin (6e, +34"3). La poursuite prévue ce dimanche (14h40) va ressembler à une mini mass start.
Le Français est apparu très remonté ce samedi, affichant un rythme impressionnant sur les skis (meilleur temps) et plantant un tir debout dont il a le secret pour remonter au classement après un tir couché raté (deux fautes). Cela reste très encourageant pour lui, comme pour le reste de l'équipe de France. Avec Antonin Guigonnat (11e, +45"5) et Simon Desthieux (17e, +55"7), ils sont 4 dans le top 20. Eric Perrot (41e, +1'50) sera aussi au rendez-vous de la poursuite. Fillon Maillet, dossard jaune de la spécialité, sera favori. Car c'est lui le patron.
Kontiolahti
Fillon Maillet : "Ma forme n’était pas aussi bonne que celle d’Emilien et quelques autres"
06/03/2022 À 15:51
Kontiolahti
Mis sous pression par Jacquelin, Fillon Maillet a répondu avec maestria : le résumé
06/03/2022 À 15:32