"C’est le biathlon… Quelle quinzaine extraordinaire. De grosses envies de cristal désormais." Ce message publié sur les réseaux sociaux par Quentin Fillon Maillet remonte au 18 février, date de l’épilogue frustrant des Jeux Olympiques de Pékin 2022 XXXXXL pour "QFM". Vous avez bien compté. Cinq "X", comme cinq médailles, la sixième lui ayant échappé lors d’un ultime tir où il s’est fait "rattraper par (ses) émotions". Il n’a donc fallu que quelques instants au leader du biathlon tricolore pour se concentrer sur un autre objectif : remporter le classement général de la Coupe du monde.
Cette quête du gros globe de cristal est en très bonne voie. Fillon Maillet compte 135 points de marge sur son dauphin et compatriote, Emilien Jacquelin, alors que quinze des vingt-deux courses ont été disputées. Un écart qui correspond à plus de deux victoires - 60 points sont attribués au lauréat d’une épreuve de Coupe du monde, 54 et 48 unités aux biathlètes qui l’accompagnent sur le podium. Le danger, bien qu’hypothétique, pouvait résider en un retour canon de Johannes Boe (5e). Mais celui-ci a décidé de mettre un terme à sa saison, dans la foulée de Jeux aussi brillants que ceux de "QFM".
Biathlon
La grosse surprise du chef : Johannes Boe met un terme à saison
28/02/2022 À 16:38

Magistral Quentin Fillon Maillet à Pékin : ses 5 médailles olympiques

"De toute façon, ce n’est pas possible de rattraper Quentin"

Situé au troisième rang, Tarjei Boe ne sera pas non plus une menace. Le lauréat de la compétition en 2010/2011 (!) a déclaré forfait mercredi pour la reprise du circuit à Kontiolahti. La cause : une maladie contractée à son retour de Chine. "J’ai rarement eu un rhume comme celui-ci, raconte-t-il à TV2. Mon corps, ma tête, mon cou, mon nez… Je ne suis pas un très bon biathlète en ce moment." La manière dont Fillon Maillet a mis à mal le suspense a aussi joué dans sa décision : "De toute façon, ce n’est pas possible de rattraper Quentin, donc que je sois 2e, 3e, 4e ou 5e… ce n’est pas si important."
Reste à avoir en tête le fameux règlement qui régit la course au gros globe et induit un "double classement". Lors de l’exercice 2020-2021, le nombre de résultats "effacés" en fin de saison avait été augmenté sous certaines conditions, passant de deux à quatre. Une mesure mise en place dans le cadre de la crise sanitaire. Mais pour l’opus 2021-2022, l’IBU a repris son fonctionnement classique. En anticipant le retrait des points des deux plus mauvaises performances (impasses comprises) des candidats au couronnement, le matelas du stakhanoviste Fillon Maillet fond de 30 points.
  • Classement après 15 courses sur 22 :
1. Quentin FILLON MAILLET (FRA)636 PTS
2. Emilien JACQUELIN (FRA) 501 PTS
3. Tarjei BOE (NOR)486 PTS
4. Sebastian SAMUELSSON (SWE)484 PTS
5. Johannes BOE (NOR)440 PTS
  • Classement avec le retrait de deux "résultats" :
1. Quentin FILLON MAILLET (FRA)606 PTS
2. Emilien JACQUELIN (FRA) 501 PTS
3. Tarjei BOE (NOR)486 PTS
4. Sebastian SAMUELSSON (SWE)484 PTS
5. Johannes BOE (NOR)440 PTS

Sur le podium du classement général trois fois de suite

L’avance du double champion olympique (individuel et poursuite) reste confortable, après actualisation virtuelle de la hiérarchie et à l’aube des trois dernières étapes de la Coupe du monde, à Kontiolahti (Finlande), Otepää (Estonie) et Holmenkollen (Norvège). Après les relais féminin (jeudi) et masculin (vendredi), deux courses en solo sont au programme à "Kontio" : sprint le samedi, poursuite le dimanche. Un exercice dont Quentin Fillon Maillet a fait une spécialité : il a triomphé lors de ses cinq dernières sorties dans ce format après un couac initial à Östersund (16e).
Fillon Maillet peut devenir, comme Emilien Jacquelin son plus proche poursuivant, le quatrième homme français à remporter le gros globe de cristal, en biathlon, succédant à Martin Fourcade (7 fois vainqueur), Raphaël Poirée (4) et Patrice Bailly-Salins (1). Un tel sacre viendrait récompenser sa régularité, puisqu’il a terminé troisième de la Coupe du monde lors des trois dernières saisons. Mais surtout sa capacité à passer, à 29 ans, du rival émérite des géants de son sport que sont Fourcade et Boe à l’un des leurs. Comme il l’a fait par le prisme olympique à Zhangjiakou.

"J'écris l'histoire du biathlon" : Fillon Maillet savoure son 2e sacre

Biathlon
Fillon Maillet savoure : "J'en avais marre d'être troisième"
23/03/2022 À 13:13
Otepää
Deuxième de la mass-start, Quentin Fillon-Maillet remporte le gros globe de cristal
12/03/2022 À 13:15