Getty Images

La Norvège conserve son bien, la France passe à côté

La Norvège conserve son bien, la France passe à côté

Le 13/02/2020 à 15:50Mis à jour Le 13/02/2020 à 16:26

MONDIAUX 2020 - Première course et première victoire pour la Norvège lors de ces championnats du monde. Impeccable de bout en bout, le relais mixte norvégien a conservé son titre en franchissant la ligne d'arrivée devant l'Italie (2e) et la République tchèque (3e). Plombée par une entame catastrophique au tir, la France doit se contenter de la 7e place.

La Norvège débute idéalement ses Mondiaux. Pour la première épreuve des championnats du monde d'Antholz-Anterselva, en Italie, le relais composé de Marte Olsbu Roeiseland, Tiril Eckhoff, Tarjei et Johannes Boe a dominé l'épreuve 4x6km mixte. Longtemps à la lutte avec l'Italie, la Norvège a dû attendre le dernier tir debout pour se débarrasser des Transalpins, déjà bien heureux de s'offrir la médaille d'argent (+ 15''6) à domicile. Les surprenants Tchèques complètent le podium (+ 30''8) alors que l'équipe de France, pénalisée par son tir, n'a pu faire mieux que 7e.

Tenants du titre et favoris, les Norvégiens n'ont pas déçu, contrairement à pas mal de nations très attendues sur ce relais (4e place pour l'Allemagne, 11e pour la Suède). Parfaitement lancée par ses féminines (11'' d'avance à mi-course), la Norvège s'est toutefois fait une première frayeur au moment du debout de Tarjei Boe. Les deux pioches de l'ainé des frères Boe ont alors relancé la course à la victoire, avec l'Italie et la République tchèque qui en profitait pour passer devant. Mais ça n'a pas duré. Trop fort sur les skis, la Norvège a vite fait craquer les Tchèques pour s'offrir un magnifique mano-à-mano face à l'Italie. Mais, contrairement à ce qu'on pouvait penser, jamais Johannes Boe n'a fait craquer Windisch sur les skis. Il ne l'a même pas cherché.

Fourcade et Fillon-Maillet n'ont pas suffi

Il a préféré attendre le tir debout et s'y est fait une grosse frayeur en piochant deux fois. Heureusement pour lui, et malheureusement pour la Squadra, Windisch a lui aussi pioché une deuxième fois, sur sa dernière balle. Et a laissé filer la Norvège vers son premier titre dans ces Mondiaux. Troisième meilleure nation au tir (2 pioches) derrière le Bélarus et la Slovaquie (1), la République tchèque a créé la surprise en résistant jusqu'au bout pour s'offrir une inattendue médaille de bronze. Complètement à la ramasse au tir (11 pioches (!) dont un tour de pénalité), l'Allemagne échoue au pied du podium (4e, + 49''2) au terme d'une infernale mais inefficace course-poursuite. Un constat pas si loin de celui des Bleus.

Johannes Boe (Norvège) lors des championnats du monde 2020

Johannes Boe (Norvège) lors des championnats du monde 2020Getty Images

Très attendue dans ce relais mixte après leur victoire dans la discipline à Pokljuka fin janvier, l'équipe de France n'a elle jamais été dans la course au podium. La faute aux défaillances aux tirs de Julia Simon et Justine Braisaz. Sur les neuf pioches tricolores, huit ont été l'œuvre des deux Françaises. A mi-course, lorsque Martin Fourcade a pris le relais, les Bleus étaient déjà 1'40''5 de la tête de course, leurs espoirs envolés. Pourtant, ni le Catalan, ni Quentin Fillon-Maillet ne pourront se reprocher quoi que ce soit. Sur l'ensemble des relais masculin, personne n'est allé plus vite que la France, qui a repris 32'' à la Norvège ou encore 50'' à la République tchèque. Mais c'était déjà trop tard. On a connu meilleure façon d'entamer des Mondiaux.