La Norvège a tenu son statut de favorite pour glaner un troisième titre sur les trois derniers Mondiaux. Sur la piste de Pokljuka, le relais féminin norvégien (Ingrid Tandrevold, Tiril Eckhoff, Ida Lien, Marte Olsbu Roeiseland) a donc réalisé le triplé en s'imposant, ce samedi, devant l'Allemagne (2e, +8"), auteure d'un incroyable come-back pour remporter la médaille d'argent à la photo finish, après un sprint final avec l'Ukraine (3e, +9"). La France, avec seulement 5 pioches (meilleur total), a subi ses mauvais temps de ski et termine en 8e position à 1 minute 15 de la tête.

Mondiaux Pokljuka
"Un comportement typiquement français" : Jacquelin très critiqué pour son attitude sur la mass-start
22/02/2021 À 19:13

Jusqu'au dernier tir, Marte Olsbu Roeiseland a dû garder la tête froide. Arrivée sur l'ultime exercice debout avec l'Ukrainienne Pidhrushna, l'actuelle 3e au classement général de la Coupe du monde a commis trois erreurs d'entrée, en grande partie à cause du vent qui venait de faire son apparition. Mais la Norvégienne a tenu pour mettre ses trois balles de pioche au fond des cibles, profitant également des deux fautes commises par l'Ukrainienne. Seule l'Allemande, Franziska Preuss, a réalisé un dernier tir parfait pour rattraper son retard et se mêler à la lutte finale.

La Norvège, meilleure nation sur la glisse

Sur les skis, la Norvège a mis toutes les autres nations à plus de 30 secondes, et Marte Olsbu Roeiseland n'a donc pas eu trop de mal à s'imposer après son dernier tir chaotique. Mais derrière elle, la médaille d'argent de l'Allemagne semblait inespérée. Après le tir debout de Denise Herrmann, 3e relayeuse, les Allemandes pointaient encore en 7e position à près d'une minute de la tête. Mais le dernier relais de Preuss a été fantastique et a permis à sa nation de souffler la deuxième place à l'Ukraine, qui a toujours été présente aux avants-postes grâce à un bon total sur le pas de tir (7 pioches).

La France solide au tir mais loin sur la piste

Si le podium est bien dessiné à l'arrivée, avec 20 secondes d'écart entre la 3e et la 4e nation, il s'est longtemps joué entre cinq équipes. La France en a fait partie, notamment en début de course, mais des soucis sur les skis ont coûté très cher au relais tricolore. Auteur de seulement 5 pioches, soit autant que l'Allemagne (2e), la France a été pénalisée par un fartage moins performant que leurs concurrentes. Souvent, les techniciens ont fait gagner les Bleu(e)s mais ce samedi le pari n'était pas le bon. Dans chaque montée, quasiment toutes les Françaises ont perdu du temps sur les autres nations, jusqu'à 10 secondes pour les pires écarts. A l'arrivée, les Bleues (9e temps de ski) accumulent même 1'53" de retard en temps de glisse, par rapport à la Norvège.

Sur le pas de tir, en revanche, les Françaises ont tenu leur rang. Anaïs Bescond a réalisé un superbe 10/10, puis Anaïs Chevalier-Bouchet (9/10) et Chloé Chevalier (9/10), préférée à Justine Braisaz-Bouchet, ont fait un tir solide, avant que Julia Simon (7/10) ne tente le tout pour le tout sur le dernier relais. Les techniciens tricolores sont eux déjà au travail pour rectifier le tir avant le relais masculin de ce samedi après-midi.

Mondiaux Pokljuka
Enfin médaillé, Fillon Maillet quitte les Mondiaux avec des regrets : "Je suis frustré"
21/02/2021 À 17:33
Mondiaux Pokljuka
0 sur 5 sur le 2e tir : Jacquelin, un cauchemar et des larmes
21/02/2021 À 16:56