Getty Images

Eckhoff entretient son rêve de gros globe, Braisaz manque le podium

Eckhoff entretient son rêve de gros globe, Braisaz manque le podium

Le 08/03/2020 à 12:33Mis à jour Le 08/03/2020 à 13:17

NOVE MESTO NA MORAVE - La Norvégienne Tiril Eckhoff a remporté la Mass start dimanche dans la station tchèque, où la Française Justine Braisaz a fini au pied du podium.

Dorothea Wierer va commencer à trembler pour son dossard jaune. Dimanche, Tiril Eckhoff (19/20) a offert à la Norvège une nouvelle victoire sur la mass start de Nove Mesto. La Scandinave a repris des points sur ses deux adversaires au classement général, Hanna Oeberg (2e, 19/20) et Dorothea Wierer (5e, 17/20). Du côté des Bleues, Justine Braisaz (17/20) a longtemps cru au podium avant d'échouer à la quatrième place finale, battue sur le dernier tir par Franziska Preuss (3e, 19/20).

La course au gros globe est plus que jamais relancée après la victoire de Tiril Eckhoff et la (relative) mauvaise performance de Dorothea Wierer (5e). Après un début de course plutôt groupé, où les favorites ne sont pas parvenues à creuser d'écarts entre elles, la Norvégienne a fait exploser ses adversaires dès le deuxième exercice couché, en repoussant l'Italienne et Hanna Oeberg à plus de 20 secondes.

La suite n'a été qu'une formalité pour Eckhoff qui s'est même octroyée le droit de rater une cible lors de son dernier tir couché. A cet instant, Justine Braisaz pouvait encore croire à la victoire sur la course des reines. Mais la Française, quasi irréprochable jusqu'ici sur le pas de tir (1 faute), a craqué en allant tourner deux fois sur l'anneau de pénalité. La propreté de Hanna Oeberg et Franziska Preuss sur leur dernier tir a fini d'éteindre les espoirs de podium bleu-blanc-rouge.

Wierer perd des points face à Eckhoff et Oeberg

La leader du classement général a peut-être payé ses excellents Mondiaux (2 titres, sur l'individuel et la poursuite). Avec sa cinquième place du jour, Dorothea Wierer laisse Tiril Eckhoff revenir à seulement 34 points d'elle dans la course au gros globe. Et même Hanna Oeberg, troisième au général, n'est plus qu'à 34 unités de l'Italienne. Une situation compliquée mais pas encore dramatique pour Wierer. La Transalpine s'en est même amusé au micro de La chaîne L'Equipe après la course : "C'est bien qu'il y ait du suspense pour le public."

Comme chez les hommes, tout est encore possible pour ces trois biathlètes en course pour soulever le cristal sacré en fin de saison. Dans l'esprit des autres biathlètes, le podium reste la priorité, et Justine Braisaz n'en est pas passée loin à l'inverse de ses compatriotes. Julia Simon (26e, 14/16) a complètement explosé dès son premier tir couché avec trois fautes d'entrée. Tandis qu'Anais Bescond, deuixème sur le sprint jeudi, n'a pu prendre que la 14e place après une course à 16/20 face aux cibles. Prochaine étape : Kontiolahti en Finlande !