Biathlon
Oberhof

Fourcade prêt à passer la vitesse supérieure

Partager avec
Copier
Partager cet article

Martin Fourcade

Crédit: Getty Images

ParLaurent Vergne
05/01/2018 à 11:02 | Mis à jour 05/01/2018 à 11:04
@LaurentVergne

Bousculé par Johannes Boe, Martin Fourcade occupe toutefois la tête du classement général de la Coupe du monde à l'issue des trois premières étapes. De bon augure pour le Français, qui avait vu sa préparation perturbée. L'ogre catalan espère monter en puissance dans les semaines à venir.

Martin Fourcade avait terminé son année 2017 par ce qu'il sait faire de mieux : gagner. Lors de la Mass start du Grand-Bornand devant son public, le Français avait mis un point d'honneur à finir en beauté cette année civile exceptionnelle pour lui. Une façon de passer les fêtes l'esprit tranquille, car il y a bien longtemps que l'ogre du biathlon n'avait pas été aussi secoué qu'en ce début de saison. La tornade Johannes Boe s'est mise à souffler en ce début d'hiver, et avec cinq victoires en huit courses, le Norvégien a adressé un message à Fourcade.

Tout le monde en convient, le jeune Boe, sur le mois de décembre, était supérieur à Martin Fourcade. Mais le sextuple tenant du titre de la Coupe du monde n'est pas fâché d'être ainsi titillé. "C'est très stimulant, même si c'est parfois difficile, nous explique-t-il. C'est compliqué pour moi, parce que Johannes est quelqu'un d'extrêmement doué et il est très performant en ce début de saison. Mais c'est très riche humainement pour moi. Ça m'oblige à puiser dans mes ressources, à voir ce que je peux faire de mieux."

Oberhof

Fourcade-Boe, comme on se retrouve

04/01/2018 À 20:16

Imprenable au tir, Fourcade a fait chavirer de bonheur le Grand-Bornand

00:02:45

Fourcade aussi avait un message pour J.Boe

Il ne faut toutefois pas oublier qu'en dépit du mode turbo enclenché d'entrée de jeu pour Johannes Boe, le début de saison de Martin Fourcade n'en reste pas moins remarquable. En huit courses individuelles, le Catalan a signé... huit podiums, dont deux victoires. Résultat, c'est bien lui, et non Boe, qui occupe la tête du classement général. Le Norvégien sait désormais que, pour détrôner Fourcade, être exceptionnel ne suffira pas. Il lui faudra, en prime, afficher une constance de tous les instants dans ses résultats.

Evidemment, si l'on compare le début de saison 2017-2018 de Martin Fourcade avec le début de l'exercice précédent (sept victoires en huit courses), le recul est réel. Mais difficile de prendre comme point de repère l'extravagant. "Oui, c'est moins spectaculaire que le début de saison dernière, oui Johannes Boe est un peu au-dessus de lui, mais quand même, de par sa régularité, malgré des performances moins affirmées que l'an dernier, Martin réussit à avoir le maillot jaune", rappelle Stéphane Bouthiaux, l'entraîneur de l'équipe de France.

Martin Fourcade lors du sprint 10km à Östersund

Crédit: Getty Images

Bouthiaux : "J'étais plein de doutes mais il a réussi à rester debout"

Dans le clan tricolore, la satisfaction est réelle, d'autant que l'on ne masquait pas certaines craintes pour le mois de décembre après une préparation perturbée par les pépins physiques du double champion olympique. "Tout a été très compliquée, reprend Bouthiaux, nous n'avons pas du tout pu mettre en place ce que nous voulions, parce que Martin a été très fatigué, il a été malade". Alors, dans ce contexte, le maillot jaune, deux victoires et 100% de podiums, c'est une vraie réussite. Stéphane Bouthiaux, encore : "Autant l'an dernier, je sentais qu'il allait tout casser, autant là je ne le croyais pas capable de produire de ce qu'il a produit en décembre. J'étais plein de doutes mais il a réussi à rester debout."

Le mois de janvier devrait être celui de la montée en puissance pour Martin Fourcade. Physiquement, tout va bien, et la trêve de trois semaines, entre repos et travail de fond, devrait lui permettre d'aborder la reprise à 100%. "Je pense qu'il aura progressé pendant la trêve, estime Stéphane Bouthiaux. On a fait des super séances. Bien sûr on n'a pas de références car rien ne remplace le verdict de la compétition et la concurrence directe avec les rivaux. Mais à le voir sur la piste, à voir son intensité, je pense qu'il sera plus fort en janvier qu'au mois de décembre." Premier élément de réponse vendredi à Oberhof.

Boe seul au monde, Fourcade 2e devant le sprint russe : revivez le final de la poursuite en vidéo

00:02:41

Biathlon

Pour Simon Fourcade, sa rétrogradation en Coupe d'Europe "n'est pas justifiée"

04/01/2018 À 20:15
Dans le même sujet
BiathlonOberhof
Partager avec
Copier
Partager cet article