Imago

Poirée, une fin mémorable

Poirée, une fin mémorable
Par Eurosport

Le 11/03/2007 à 13:00Mis à jour

Deuxième de la mass-start de Holmenkollen, Raphaël Poirée a fini sa carrière sur un ultime duel de toute beauté avec Ole-Einar Bjoerndalen. Le Français, en quête d'une 45e victoire, a échoué derrière le Norvégien pour un centième de seconde au terme d'un

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Ça aurait vraiment pu se terminer en eau de boudin. Raphaël Poirée, le plus grand dans l'histoire du biathlon français, a bien failli arrêter sa carrière sur une fourberie de sa carabine, incapable de tirer la moindre balle sur le deuxième tir de Poirée. Celle-ci avait peut-être décidé de prendre sa retraite avant son possesseur. Le Français a perdu une bonne quinzaine de secondes avant d'arriver à la faire fonctionner. Plutôt bien d'ailleurs, puisqu'il est quand même parvenu à réaliser un sans-faute qui lui a permis de rester en course pour la gagne. Pour sa dernière apparition, il méritait définitivement mieux que de partir sur un problème technique. Il a eu beaucoup mieux, à défaut de signer cette quarante-cinquième victoire qu'il espérait tant.

Une nouvelle fois, une dernière fois, il a buté sur Ole Einar Bjoerndalen. Déçu du départ à la retraite de Poirée, qu'il ne comprend d'ailleurs pas forcément compte tenu de la forme du Français, le Norvégien lui a offert un dernier duel d'une intensité rare en guise de cadeau d'adieu. Sortis skis dans skis du dernier pas de tir, les deux hommes auraient pu en découdre tranquillement si Sven Fisher n'avait pas décidé de se mêler lui aussi à la fête.

Une forme d'hommage

L'Allemand, auteur d'une superbe course, a d'ailleurs bien failli mettre tout le monde d'accord. Son accélération dans la dernière bosse en aurait cloué plus d'un sur place. Mais pas Poirée, ni Bjoerndalen. Le premier voulait finir en beauté, le deuxième confirmer une dernière fois sa suprématie sur le Français en s'imposant devant un public norvégien acquis à sa cause. Logiquement, Fisher a craqué dans les derniers mètres. Et les deux hommes ont pu se livrer le dernier mano à mano tant attendu.

Après avoir avalé l'Allemand, Poirée a longtemps donné l'impression de pouvoir en faire de même avec Bjoerndalen. Mais le Norvégien n'a pas lâché. S'arrachant au point de chuter dans l'ère d'arrivée, il a coupé la ligne avec... une spatule d'avance sur le Français. Celui-ci avait alors les bras levés, pensant que son effort avait porté ses fruits. Sûr de commencer sa nouvelle vie, en famille, après avoir conclu sa carrière sportive sur un dernier sacre. En vain. La résistance de Bjoerndalen a eu raison de la volonté de Poirée. On retiendra bien sûr que le Français s'est incliné devant le Norvégien sur sa dernière course. On retiendra surtout qu'il lui aura livré un dernier duel de toute beauté, digne d'une rivalité qui a animé le monde du biathlon depuis de nombreuses années. Et c'est certainement le plus bel hommage que Bjoerndalen pouvait lui rendre.

0
0