Double ration de joie pour le clan tricolore ! Précises face aux cibles, Anaïs Bescond (20/20) et Anaïs Chevalier-Bouchet (19/20) ont offert un double podium à l'équipe de France sur la première poursuite de la saison samedi à Östersund. Si Marte Olsbu Roeiseland (19/20) s'est irrésistiblement envolée dans le dernier tour pour emporter une 10e victoire en carrière, le duo tricolore a résisté jusqu'au bout au dossard jaune porté par Lisa Theresa Hauser, et idéalement lancé le week-end dans les rangs français. L'Autrichienne conserve sa tunique de leader, devant la lauréate du jour. Auteure du meilleur temps de ski du jour, Justine Braizaz-Bouchet est la troisième tricolore dans le top 20 (12e, 15/20).
Le parfum de ces courses en confrontation est décidément unique. Sous le crachin suédois, le suspense a tenu jusqu’au bout. Le scénario, tissé tirs après tirs, a offert un dernier passage face aux cibles de haute volée. Six biathlètes se sont présentées sur le dernier tir debout pour le podium, et les Françaises n’ont pas tremblé. Impériale face aux cibles, Anaïs Bescond a réalisé son premier sans-faute de la saison pour un podium cette saison. Résiliente dans la dernière boucle, la Jurassienne a fait parler son finish pour ravir la deuxième place à sa compatriote Anaïs Chevalier-Bouchet, à 4 secondes de la vainqueure du jour.
Östersund
"Un rêve ce truc" : un relais écrasé, des Bleues euphoriques
05/12/2021 À 17:40

Premier doublé Français depuis...décembre 2019

Autre grande satisfaction dans le camp tricolore, la confirmation de la forme étincelante d'Anaïs Chevalier-Bouchet (3e, + 7''), dossard rouge sur le sprint et désormais propulsée dans le top 5 du général. Un changement de statut dont elle a fait fi à l'heure de blanchir les cibles. Avec un tir au rendez-vous, nul doute que tous les espoirs sont permis en vue d'une deuxième victoire individuelle en carrière qui lui échappe encore. Illustration de la portée historique de ce 4 décembre pour le biathlon tricolore, le dernier double podium côté Françaises remonte à décembre 2019, il y a tout juste deux ans. Et c'était déjà sous les sapins scandinaves.
Une nouvelle fois en difficulté sur le pas de tir, Justine Braizaz-Bouchet (12e, 15/20) a compensé sa maladresse carabine en main avec une vitesse de déplacement supersonique (1er temps de ski). Sans plus en réussite, Julia Simon (25e, 16/20) et Chloé Chevalier (33e, 14/20) ont peiné à dompter les éléments. Petite surprise, les sœurs Oeberg, locales de l'étape, ont, elles aussi, subi sur le pas de tir. Grandes perdantes du dernier debout, Hanna (6e, 17/20) et Elvira Oeberg (7e, 16/20) auront sans doute l'esprit revanchard demain lors du relais 4x6 km. Mais attention aux Françaises, définitivement lancées dans cette saison olympique.
Östersund
Sa carabine détruite sur une chute : Fillon Maillet, le cauchemar jusqu'au bout
05/12/2021 À 17:11
Östersund
L'ultime tir debout, le moment où Jacquelin a laissé filer la victoire
05/12/2021 À 16:43