Getty Images

Kaisa Makarainen vainqueure d'un duel de haut vol face à Dorothea Wierer en poursuite

Makarainen a enlevé un duel de haut vol face à Wierer

Le 09/12/2018 à 15:25Mis à jour Le 09/12/2018 à 16:01

POKLJUKA - Etre infaillible au tir ne suffisait pas lors de la poursuite 10km féminine, dimanche. C'est donc sur les ski que tout s'est décanté en Slovénie, où la Finlandaise Kaisa Makarainen a gagné détachée devant l'Italienne Dorothea Wierer. La Slovaque Paulina Fialkova a complété le podium. Justine Braisaz, partie 3e, a terminé 12e (17/20 au tir, contre 20/20 pour les quatre premières).

Kaisa Makarainen a eu raison de Dorothea Wierer, ce dimanche, à l'issue d'un beau duel. La Finlandaise, déjà victorieuse samedi du sprint, a remporté la poursuite de Pokljuka, devant l'Italienne, nettement devancée (41") mais longtemps menaçante. Paulina Fialkova a pris la troisième place au finish (+59"), juste devant Liza Vittozzi (+1'01"). Les quatre premières biathlètes ont signé un sans faute face aux cibles, au contraire de Justine Braisaz (17/20). La Française, partie en troisième position, termine 12e de cette course de haut niveau.

L'opposition de style a été caricaturale, entre une Makarainen au tir posé et dominatrice sur les skis, et une Wierer incapable de tenir la cadence de sa rivale sur la piste mais en mode mitraillette face aux cibles. L'écart initial de 15 secondes entre les deux biathlètes a ainsi oscillé, montant aux alentours des 25 voire 30 secondes à la fin de chaque boucle, avant de redescendre à 12-14 secondes après les 5/5 express de l'Italienne, dossard jaune de la Coupe du monde qui a fini par capituler, voyant que Makarainen n'avait pas craqué.

Les Françaises ont failli sur le pas de tir

La lutte pour la troisième place, elle, a fait rage jusqu'à la ligne. Fialkova (6e du sprint) et Vittozzi (5e) ont skié ensemble pendant quasiment toute la course. Dans l'ultime tour de circuit, la Slovaque a fait la différence pour s'offrir le deuxième podium de sa carrière en Coupe du monde. Un podium que les Françaises Justine Braisaz et Julia Simon pouvaient briguer, suite à leur bon sprint de samedi (respectivement 3e et 4e)... mais qu'elles ont vite vu s'éloigner.

Braisaz (12e) a commencé par un 4/5, Simon (14e) par un 3/5. Elles terminent avec un bilan de 17/20 carabine en main. Dans cette course dont le Top 10 est constitué de biathlètes à au moins 19/20, cela n'a pas pardonné. Anaïs Chevalier (25e), Anaïs Bescond (33e) et Célia Aymonier (50e) n'ont quant à elles jamais été dans le coup pour l'obtention d'un bon classement, ce dimanche.

Vidéo - Makarainen a eu les nerfs solides

02:48
0
0