Getty Images

Pas de retard à l’allumage pour Johannes Boe, en tête de la Coupe du monde après l'étape de Pokljuka

Pas de retard à l’allumage pour Boe

Le 09/12/2018 à 18:54Mis à jour Le 09/12/2018 à 21:27

POKLJUKA - Avec deux victoires en trois courses individuelles, dont la poursuite dimanche, Johannes Boe est l'homme en forme de ce début de saison. Le Norvégien de 25 ans, dauphin sortant de Martin Fourcade, a répondu présent en Slovénie, qu'il quitte vêtu du dossard jaune de leader du classement général... sans pour autant "surperformer", à l'aune de ce qu'il montre depuis quelques années.

Eurosport Player: Suivez la compétition en live vidéo

Voir sur Eurosport

Vidéo - Boe l'emporte devant Fillon Maillet à la photo-finish au bout d'une poursuite haletante

02:55

Dominateur sur la piste

Quelques doutes pouvaient subsister sur l'état de forme de Johannes Boe, suite à une intersaison mouvementée (mariage, dos bloqué lors d'un stage en octobre). Il les a levés. Meilleur temps de ski lors de l'individuel mercredi, qu'il a achevé à la 7e place, et lors du sprint, qu'il a gagné, le Norvégien n'a été battu dans ce domaine que par Benedikt Doll dimanche, pour 4 secondes, alors qu'il a ouvert la marche pendant la grande majorité de la course. Il est bel et bien le meilleur sur la piste.

Johannes Boe vainqueur de la poursuite à Pokljuka le 9 décembre 2018

Johannes Boe vainqueur de la poursuite à Pokljuka le 9 décembre 2018Getty Images

Aucun sans faute au tir

Carabine en main, en revanche, Johannes Boe n'a pas éclaboussé le circuit de sa classe, à Pokljuka. Il a tiré à 86%, soit dans ses standards (85% de moyenne en 2017-2018, 88% en 2016-2017, contre 90% les deux fois pour Fourcade). Il a raté trois balles lors des deux exercices à quatre tirs, une sur le sprint, et n'a donc pas encore de 100% à son actif. C'est à la fois un motif d'espoir pour ses adversaires, parce qu'il pourrait devenir injouable en passant un cap en matière de tir, et pour lui, qui peut se targuer d'avoir pris les commandes de la Coupe du monde tout en gardant une marge de progression.

C'est donc un Johannes Boe fidèle à lui-même qui a réussi son début de saison, cette semaine. Pas une version optimisée du biathlète le plus à-même de faire tomber Martin Fourcade de son piédestal, mais un sacré concurrent pour le Français, qui devra vite renouer avec le niveau qui est le sien depuis de nombreuses années pour répondre à son challenger. Un défi à la mesure du quintuple champion olympique.

Martin Fourcade et Johannes Boe, lors de la saison 2017-2018

Martin Fourcade et Johannes Boe, lors de la saison 2017-2018Getty Images

0
0