Getty Images

Fourcade finit janvier émoussé mais ne s'en inquiète pas : "C'est toujours un peu le cas"

Fourcade finit janvier émoussé mais ne s'en inquiète pas : "C'est toujours un peu le cas"

Le 27/01/2020 à 02:10Mis à jour Le 28/01/2020 à 00:25

POKLJUKA - Martin Fourcade avait écrasé la concurrence début janvier, sans Johannes Boe. Depuis le retour du Norvégien, cette semaine en Slovénie, il n'a pas gagné. Surtout, il a été dans le dur sur les skis ce dimanche, 5e d'une mass start remportée par Quentin Fillon Maillet. Mais il reste confiant à l'approche des Mondiaux (12-23 février).

Martin Fourcade a débuté le mois de janvier en boulet de canon. Il le termine par une prestation en demi-teinte. Le septuple vainqueur du gros globe de cristal a pris la 5e place de la mass start de Pokljuka ce dimanche. Au-delà du résultat, le déroulé de la course n'a pas de quoi ravir le leader du classement général, qui a profité, en ce début d'année, de l'absence de Johannes Boe pour lui subtiliser le dossard jaune. Il était 2e à la sortie du pas de tir, fort d'un 19/20, et seulement devancé de 7 secondes par Quentin Fillon Maillet. Mais il a vite compris que préserver un accessit serait sa priorité.

"Cela a été une course compliquée, je sentais que je n'avais pas de grandes sensations sur les skis… a débriefé Martin Fourcade au micro de la Chaîne L'Equipe. J'avais pour but de sauver l'essentiel. C'est une course qui n'est pas trop mauvaise de ce point de vue. J'ai limité la casse." Effectivement, il n'a cédé que 8 de ses 119 points d'avance sur Johannes Boe, de retour cette semaine à Pokljuka (3e de la course et du général). Le Norvégien lui a repris une dizaine de secondes dans l'ultime tour et s'est mieux débrouillé que lui dans le sprint pour la deuxième place, remporté par Benedikt Doll.

Fourcade a fermé la marche dans le quatuor de biathlètes en chasse derrière Fillon Maillet. "Je suis juste un peu déçu de perdre au sprint contre Christiansen (4e) parce que je pense que j'avais fait bien les choses pour être devant, a-t-il déploré. C'est le jeu, il y a des jours où on est mieux que d'autres." Ce n'est pas son seul regret.

Vidéo - Impérial sur les skis, précis aux tirs : Fillon Maillet a débloqué son compteur cette saison

03:23
"C'est dommage de ne pas sortir avec Quentin (Fillon Maillet), j'aurais sans doute pu m'accrocher à lui sur le début du tour pour conserver cette 2e place"

En effet, même dans une forme moyenne, Fourcade se sentait capable de résister dans les skis de son compatriote, au moins pendant une partie de la dernière boucle, longue de trois bornes. "C'est dommage de ne pas sortir avec Quentin (Fillon Maillet), j'aurais sans doute pu m'accrocher à lui sur le début du tour pour conserver cette 2e place." Mais le Jurassien a tiré très, très vite, avant de mettre le turbo et d'effectuer par ailleurs un joli rapproché au général (2e, à 69 points de Fourcade).

"Je sentais que cela devenait un peu plus compliqué sur la fin du mois de janvier", a-t-il concédé, avant de s'afficher confiant : "C'est toujours un peu le cas pour moi." C'est donc mitigé que Fourcade débarquera dans deux semaines à Antholz-Anterselva (12-23 février) pour disputer les Mondiaux. Sans être impérial, mais avec le dossard jaune solidement installé sur les épaules et fort d'un retour en grâce que Pokljuka n'a qu'en partie altéré.

Martin Fourcade, devant Quentin Fillon Maillet lors de la mass start de Pokljuka

Martin Fourcade, devant Quentin Fillon Maillet lors de la mass start de PokljukaGetty Images