Getty Images

Anaïs Bescond en bronze sur la poursuite, Laura Dahlmeier double la mise

Bescond en bronze sur la poursuite, Dahlmeier double la mise

Le 12/02/2018 à 11:41Mis à jour Le 12/02/2018 à 12:42

JO PYEONGCHANG 2018 - Une deuxième médaille pour la délégation française. Elle est en bronze. Lundi, grâce à un 19 sur 20 au tir, Anaïs Bescond a pris la troisième place de la poursuite derrière Laura Dahlmeier, de nouveau en or après son titre sur le sprint samedi, et la Slovaque Anastasia Kuzmina.

Quel retour ! Impressionnante au tir, Anaïs Bescond (19/20) est remontée de la 19e à la 3e place, pour s'offrir une médaille de bronze sur la poursuite. La Française a été battue au sprint par Anastasia Kuzmina, ce lundi à Pyeongchang, loin derrière une Laura Dahlmeier royale. Moins dominatrice en Coupe du monde cette saison, la biathlète allemande avait bien préparé son coup. Elle plane pour l'instant sur ces Jeux Olympiques, avec deux titres en deux courses.

Laura Dahlmeier a pris un départ très prudent, profitant pleinement de son matelas d’avance (24 secondes) pour ne pas se mettre dans le rouge avant le pas de tir. Son 5/5 lui a permis de conforter son avance sur ses rivales, à l’exception d’une Anastasia Kuzmina énorme sur les skis (meilleur temps). Côté français, Marie Dorin-Habert (3/5) voyait ses chances de médaille s’amenuiser dès ce premier couché, alors qu’Anaïs Bescond (5/5) restait dans le coup, discrètement… pour l’instant.

C’est lors du deuxième tir que la Française a fait la différence. Placée au cœur du peloton, en second rideau, elle a profité des nombreuses fautes de ses adversaires pour revenir dans la course au podium de manière spectaculaire, sortant 4e du pas de tir, loin du duo de tête (Dahlmeier - Kuzmina), mais dans le sillage de la surprenante Suissesse, Irene Cadurisch.

13 sur 20 pour Braisaz et Dorin-Habert...

La Française, vice-championne du monde de l'individuelle en 2016, a alors fait l’effort sur la piste, dans le troisième tour de circuit. Partie 19e, elle s’est ainsi retrouvée 3e, avant les tirs debout. Sur ceux-ci, la favorite allemande a été parfaite (10/10), l’outsider française excellente (9/10) et la fusée slovaque défaillante (7/10). Derrière, personne n’a réussi à revenir dans la course à la médaille, Marie Dorin-Habert et Justine Braisaz tirant beaucoup trop mal pour espérer faire un bon résultat (13/20 toutes les deux, respectivement 27e et 34e).

Intouchable, Dahlmeier a pu savourer son deuxième succès en deux courses. La tenante du gros globe, triple médaillée mondiale sur les courses individuelles l’an passé, a montré que sa saison en demi-teinte cachait en fait une redoutable montée en puissance. Une trentaine de secondes après elle, Kuzmina et Bescond ont joué le métal de leur médaille au sprint. La Française s’est inclinée de peu. Cela n’enlèvera sans doute rien à son immense joie. Celle de décrocher, à 30 ans, sa première médaille olympique.

Laura Dahlmeier JO Pyeongchang

Laura Dahlmeier JO PyeongchangGetty Images

0
0