Getty Images

Mass start : D'un fil, Martin Fourcade décroche sa 4e médaille d'or, record français aux JO d'hiver

De plain-pied dans la légende

Le 18/02/2018 à 12:56Mis à jour Le 18/02/2018 à 16:14

JO PYEONGCHANG 2018 - Trois jours après sa désillusion lors de l'individuel, Martin Fourcade a une nouvelle fois réagi en immense champion ! Le Français a décroché l'or olympique de la mass start, dimanche, au terme d'un sprint ébouriffant face à Simon Schempp, gagné à la photo finish. Il devient le sportif tricolore le plus titré de l'histoire aux JO d'hiver, devant Jean-Claude Killy. Légendaire.

Entrer dans la légende n'est pas donné au commun des mortels. Mais y parvenir, même quand on est un surhomme, ne se fait pas non plus en claquant des doigts. Dimanche à Pyeongchang, Martin Fourcade s'est hissé seul au sommet au prix d'une course destinée à s'inscrire dans le livre d'or de l'olympisme français. Parce que ce final restera comme l'un des moments les plus forts de l'histoire du sport tricolore. Ce dernier effort insensé du Français, qui s'est jeté à corps perdu vers un quatrième titre olympique et n'a devancé Simon Schempp que d'un cheveu, lui permet de devenir le Français le plus titré aux Jeux Olympiques d'hiver, devant Jean-Claude Killy, roi de Grenoble en 1968. Il égale aussi Christian d'Oriola et Lucien Gaudin, quatre médailles d'or aux Jeux d'été. Tellement immense.

La photo finish entre Martin Fourcade et Simon Schempp aux Jeux Olympiques de Pyeonchang

La photo finish entre Martin Fourcade et Simon Schempp aux Jeux Olympiques de PyeonchangEurosport

Ce dimanche, il y aura eu le fond. La forme. L'intelligence. Et la patience, aussi. Parce que ce titre, Martin Fourcade l'a gagné avec ses jambes, ses bras mais aussi sa caboche. Sa course, le Français l'a construite crescendo. Après son premier passage au tir, qui lui avait valu un tour de pénalité, suivi d'une chute au moment de ressortir du pas de tir, celui qui n'était encore que triple champion olympique ne s'est pas désuni. Dix-neuvième et loin de ses rivaux, dont Johannes Boe qui allait prendre la tête avant de s'écrouler au deuxième tir couché, Fourcade est resté Fourcade.

Maitre es suspense

Quand Boe rendait les armes, Fourcade, lui, revenait dans le coup. Et, grâce à deux sans-faute de suite au tir, il a fini par reprendre la tête pour ne plus la lâcher. A la lutte avec la doublette allemande Schempp – Lesser, Fourcade est passé à une balle d'une fin de course en forme de parade. Cette balle, le Français, maitre es suspense, l'a lâchée sur la toute dernière cible du jour, offrant à Schempp, également auteur d'une erreur, la possibilité de lutter avec le maitre.

Martin Fourcade et Simon Schempp à l'arrivée de la mass start des JO de Pyeongchang

Martin Fourcade et Simon Schempp à l'arrivée de la mass start des JO de PyeongchangGetty Images

0
0