La Norvège se tient à son plan. Prévue depuis quelques semaines, l’impasse des cadors de l’équipe scandinave a été confirmée ce lundi, via sa sélection pour la sixième étape de la Coupe du monde de biathlon, qui se tiendra du 12 au 16 janvier à Ruhpolding. Johannes Boe, triple tenant du Gros Globe de cristal qui réalise une première moitié de saison décevante (7e du général), ne sera donc pas de la partie, comme il avait pris soin de l’annoncer la semaine passée.
Tous mieux placés que le successeur de Martin Fourcade dans la course au dossard jaune, son frère Tarjei Boe (4e) et ses coéquipiers Vetle Christiansen (5e) et Sturla Laegreid (6e), seront aussi absents en Allemagne. Cinquième du classement général l’an dernier, Johannes Dale va en revache effectuer son retour en Coupe du monde, après être passé par l’IBU Cup dans la foulée d’une entame d’exercice ratée.
Ruhpolding
Un quatre à la suite pour Fillon Maillet, toujours infernal en poursuite
16/01/2022 À 14:26

Jacquelin a craqué, Fillon Maillet a raflé la mise : le dernier tir de la poursuite hommes en vidéo

Stage de préparation en Italie

Erlend Bjoentegaard retrouve aussi l'"équipe première", selon la liste divulguée par le média norvégien NRK. Aleksander Andersen, Sverre Aspenes, Havard Bogetveit et Sindre Jorde complètent ce groupe totalement renouvelé pour l’occasion.
D’après nos confrères de Nordic Magazine, Boe and co. ont ce lundi pris la route du Col de Lavazè, en Italie, pour un stage de préparation en altitude, en vue des Jeux olympiques de Pékin (4-20 février). Mais avant ce grand rendez-vous, les ténors norvégiens reprendront la compétition à Antholz (20-23 janvier).

Boe, Shiffrin, Pinturault, Kim... Les 10 stars attendues des JO de Pékin, à J-100

Roeiseland ne passe pas son tour... et revoilà Eckhoff

Du côté de la sélection féminine, le chamboulement est moindre. Marte Olsbu Roeiseland, en jaune et sur une excellente dynamique après avoir fait carton plein à Oberhof, répond présent. La reine du précédent opus, Tiril Eckhoff, effectue quant à elle son retour, après avoir quitté le Grand-Bornand en cours de compétition, fin décembre.
Karoline Knotten, Ragnhild Femsteinevik, Karoline Erdal et Juni Arnekleiv accompagnent ces deux grands noms, au contraire d’Ingrind Tandrevold, notamment. La stratégie norvégienne n’a pas été adoptée par la délégation française, qui n’a pas prévu d’effectuer d’impasse avant les Jeux olympiques. Début des épreuves de la semaine, ce mercredi, avec le sprint dames, à partir de 14h30.

Simon : "On a démoli ma manière de tirer pour reconstruire"

Ruhpolding
Roeiseland intouchable en poursuite, Bescond au pied du podium
16/01/2022 À 12:27
Ruhpolding
Les Bleus passent à côté, un Suédois tire chez les Norvégiens, les Russes l'emportent
15/01/2022 À 14:54