Les Bleues étaient favorites sur le papier et elles auront parfaitement assumé leur statut. Composée d’Anais Chevalier-Bouchet, Chloé Chevalier, Justine Braisaz-Bouchet et Julia Simon, l'équipe de France a facilement remporté le relais 4x6km de Ruhpolding. En tête dès la mi-course, les Françaises n’ont ensuite cessé de creuser l’écart. Elles sont se sont finalement imposés devant la Suède (+ 35’’1), privée des sœurs Öberg, et la Russie (+ 1’12’’2) pour remporter leur deuxième victoire de la saison, après celle d’Östersund.

Deuxième meilleur bilan au tir

Ruhpolding
Un quatre à la suite pour Fillon Maillet, toujours infernal en poursuite
HIER À 14:26
Il y a des jours où rien ne peut vous arriver et ce vendredi 14 janvier 2022 restera comme l’un de ceux-ci pour l’équipe de France. Premier à Östersund et troisième à Hochfilzen, le relais tricolore faisait partie des favoris au départ, encore plus avec les absences des sœurs Öberg pour la Suède et de la majorité des Norvégiennes, qui avaient décidé de faire l’impasse. Une véritable opportunité que les Bleues n’ont pas laissé passer.
Encore une fois intouchables sur les skis, à l’image d’une Justine Braisaz-Bouchet survoltée et qui aura notamment collé 30’’ à la Biélorusse Kruchinkina en un seul tour, la France aura en plus parfaitement répondu présent au tir, avec seulement 4 pioches et aucun tour de pénalité. Seule la Suède a fait mieux (2) mais, après s’être longtemps accrochées, les Suédoises ont fini par coincer dans la seconde moitié du relais. Tout le contraire des Françaises qui ont accéléré. Distancées après le relais d’Anais Chevalier-Bouchet (+ 20’’1), les Bleues ont recollé dès le début du passage du Justine Braisaz-Bouchet, troisième relayeuse survoltée et décisive.

En tête de la Coupe du monde de relais

Alors qu’elle avait pris le relais en 3e position (+ 3’’6), la biathlète des Saisies a creusé des écarts fous sur son passage, assurant quasi le podium (+ 1’00’’4 sur la 4e place) et même la victoire, tant la différence entre Julian Simon et l’ultime Suédoise, Anna Magnusson, a vite condamné toute crainte d’un retour. Et la Russie (3e) et l’Allemagne (4e) ont beau avoir réussi une deuxième partie de course sensationnelle pour se replacer, elles étaient déjà bien trop loin.
Restait à assurer au tir, ce qui a été fait. Voilà la France avec un deuxième succès déjà cette saison en relais, une discipline où les Bleues sont tout simplement en tête du classement de la Coupe du monde. Une bien bonne nouvelle à quelques semaines des JO de Pékin où les Bleues tenteront de faire mieux que le bronze acquis en 2018. Vu leur forme, elles ont en droit d’y croire.
Ruhpolding
Roeiseland intouchable en poursuite, Bescond au pied du podium
HIER À 12:27
Ruhpolding
Les Bleus passent à côté, un Suédois tire chez les Norvégiens, les Russes l'emportent
15/01/2022 À 14:54