En réalisant le grand chelem de 4 victoires aux JO, grâce à la médaille d'or du relais norvégien 4x7,5 km mercredi, Ole Einar Bjoerndalen est devenu le "roi du biathlon". Seul l'Américain Eric Heiden avait fait mieux avec un grand chelem en patinage de vitesse avec 5 médailles d'or en 1980 à Lake Placid.

Ecoutez les réactions de Poirée et Defrasne après le bronze des JO

Salt Lake City
Ole Ole Ole Ole, les Français bronzés
21/02/2002 À 08:00

Ole Ole Ole Ole, les Français bronzés

Son exploit sans précédent en sport de neige, Bjoerndalen, 28 ans, appelé "l'avion" par ses pairs, avait du mal à le réaliser. "Je ne pense pas à l'histoire. Il y a tellement de courses et il faut s'y consacrer à chaque fois". "Mais il y aura la fête ce soir" a-t-il ajouté avec un large sourire. "La première médaille était importante pour moi, la dernière était importante pour tout le monde, nous avons beaucoup travaillé pour ça", a ajouté le Norvégien, l'un des héros des JO-2002.

Sa récolte, il l'avait débutée trois jours après l'ouverture des Jeux en remportant le 20 km. Deux jours après, il a récidivé en sprint 10 km, avant de se parer d'une troisième pépite samedi en poursuite 12,5 km. "La plus dure", a-t-il souligné. L'apothéose, il l'a vécue mercredi avec l'équipe de Norvège. Dernier relayeur, il a fait une chute et cassé un bâton, perdant en outre du temps pour être obligé de recharger trois fois sa carabine. Mais l'avance des Norvégiens étaient trop grande pour que les Scandinaves soient inquiétés par l'Allemagne, médaille d'argent, et la France, médaille de bronze.

Les quatre médailles d'or de Bjoerndalen aux JO-2002, s'ajoutent au titre olympique du 10 km sprint à Nagano et à l'argent en relais il y a quatre ans, soit six médailles olympiques au total. Seul l'Allemand Ricco Gross fait mieux en nombre de médaille olympiques avec sept podiums (3 or, 3 argent, 1 bronze) au total.

Bjoerndalen a grandi dans un petit village norvégien, Simostranda, où le football et le biathlon étaient les seuls sports pratiqués. Il a commencé à s'entraîner en ski de fond et biathlon à l'âge de 10 ans aux côtés de son grand frère. A 16 ans, il quitte la maison pour l'école de ski de Geilo. Un an plus tard, il opte pour le biathlon, tout en gardant son grand talent de fondeur, comme l'atteste sa 6e place de l'épreuve de ski de fond 30 km style libre à Soldier Hollow.

Il admire la légende du ski de fond, son compatriote Bjoern Daehlie, qui a été forcé pour des problème de dos de mettre un terme à son impressionnante carrière l'an dernier et le champion du monde de Formule 1, l'Allemand Michael Schumacher. Sa compagne est la biathlète italienne Nathalie Santer. En dehors du biathlon, il aime le vélo et la moto. La saison prochaine, il veut disputer plus de courses de ski de fond. L'"avion" est bien décidé à survoler aussi cette discipline.

Nové Mesto na Morave
Boe ou Laegreid : qui est (vraiment) leader de la Coupe du monde ?
HIER À 20:13
Biathlon
Jacquelin, Dr Jekyll et Mr Hyde du biathlon
25/02/2021 À 19:43