Décidément, Mourad Aliev ne gardera pas un bon souvenir de cette quinzaine olympique. Dimanche, le boxeur a passé une journée cauchemardesque, après avoir été disqualifié pour un coup de tête porté à son adversaire. Depuis, Aliev, accompagné par le CNOSF et la fédération française de boxe, ne cesse de contester cette décision arbitrale. Il a même saisi le Tribunal arbitral du sport pour demander "l'annulation" de cette disqualification, et "l'autorisation de reprendre le combat depuis le début du deuxième round, avec un arbitre et des juges différents".
Suivez en intégralité les Jeux Olympiques sur Eurosport
Tokyo 2020
Dovi : "on a été à cette compétition avec la boule au ventre, avec la peur"
04/08/2021 À 15:40
Mais le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rejeté la demande du boxeur français, a-t-on appris par un communiqué du CNOSF. "Le Tribunal Arbitral du Sport a rejeté ce jour la demande de révision de disqualification du boxeur français Mourad Aliev, adressée par le Comité National Olympique et Sportif Français et la Fédération Française de Boxe, le 02 août dernier. Dans leur courrier, le CNOSF et la FF Boxe contestaient en effet cette disqualification dans la mesure où l’arbitre du combat n’avait pas respecté la procédure de sanction prévue au règlement", précise le communiqué. Le CNOSF et la fédération ont de nouveau assuré Aliev "de leur soutien" et le comité olympique a ajouté qu'il soutiendrait "la mise en place de l'assistance vidéo sur les combats de boxe" dans la perspective des Jeux Olympiques 2024 à Paris.
Tokyo 2020
Dovi : "on a été à cette compétition avec la boule au ventre, avec la peur"
04/08/2021 À 15:40
Tokyo 2020
Aliev : "L'arbitrage, c'est n'importe quoi : ça a foutu en l'air quatre ans de sacrifice"
04/08/2021 À 15:04