Eurosport

Japan sort vainqueur d’une fantastique lutte avec Crystal Ocean

Japan sort vainqueur d’une fantastique lutte avec Crystal Ocean

Le 23/08/2019 à 15:21Mis à jour

Mercredi, l’hippodrome de York a vibré lors de la première journée de son festival. Au terme d’une lutte épique, Japan a remporté son duel face à Crystal Ocean dans les Juddmonte International Stakes. Le protégé d’Aidan O’Brien a obtenu un second sacre au niveau Groupe 1.

Le Yorkshire Ebor Fastival a ouvert ses portes mercredi pour quatre journées de course. La plus belle épreuve du programme est les Juddmonte International Stakes. Le moins que l’on puisse dire est que la première réunion a été forte en émotions! Battu après un duel mémorable par Enable lors de sa dernière sortie, Crystal Ocean souhaitait retrouver le goût du succès. Vainqueur autoritaire du Grand Prix de Paris à Paris Longchamp, Japan, le «Aidan O’Brien de service», se dressait sur son chemin. Dans une épreuve menée par Circus Maximus, le protégé de Sir Michael Stoute s’est placé à son extérieur avec dans son dos le mâle de trois ans monté par Ryan Moore. Dans la ligne droite, James Doyle a demandé le maximum à Crystal Ocean mais Japan est sorti de son dos. Les deux cents derniers mètres ont été à couper le souffle. Après un fantastique duel, ce dernier est parvenu à devancer son adversaire d’une tête.

Japan pour un possible duel avec Enable dans l’Arc?

Acheté 1,3 million de Guinées en octobre 2017, Japan a rejoint l’effectif d’Aidan O’Brien. Propre frère de Sir Isaac Newton et Secret Gesture, lauréats aux niveaux Groupes, le fils de Shastye a couru à trois reprises à l’âge de deux ans pour deux succès. Après une quatrième place dans un Groupe 2 lors de sa rentrée, son entourage l’a engagé sur une plus longue distance à l’occasion du Derby d’Epsom (Gr.1), dont il pris une belle troisième place derrière son compagnon d’entraînement Anthony van Dyck. Laissant un belle impression, Japan s’est illustré lors du meeting Royal Ascot en surclassant ses rivaux dans les King Edward VII Stakes (Gr.2). En pleine ascension, il a gagné un premier Groupe 1 en France à l’occasion du Grand Prix de Paris à Paris Longchamp. Avec ce nouveau succès dans les Juddmonte International Stakes, Japan a offert à son entraîneur une sixième victoire, le deuxième pour son jockey Ryan Moore. Il a succédé au palmarès à des chevaux de la trempe de Sea The Stars en 2009, Frankel en 2012 ou Roaring Lion en 2018. 

Fort de ce succès, Japan est placé deuxième favori par les bookmakers derrière Enable pour le Prix de l’Arc de Triomphe. «Il est bon depuis le début, et nous ne voulions pas en abuser plus tôt dans l’année en pensant à l’automne», a expliqué Aidan O’Brien au micro du Racing Post. «Les chevaux progressent et on ne sait jamais qui est le meilleur. Il n’aurait aucun problème à voyager et il est très à l’aise sur le mile et demi (environ 2.400 mètres, ndlr). Il ira probablement vers l’Arc (le 6 octobre, ndlr) en passant par les Irish Champion Stakes à Leopardstown (le 14 septembre)

Crystal Ocean n’a pas à rougir, frustration dans l’entourage d’Elarqam

Deuxième, Crystal Ocean est une nouvelle fois battu par un cheval d’exception. Le fils de Sea The Stars n’a pas pu faire aussi bien que son père dans ce Groupe 1. Plusieurs options se dressent désormais pour le protégé de Sir Michael Stoute: un possible match retour face à Japan dans les Irish Champions Stakes, le Prix de l’Arc de Triomphe ou les Champion Stakes le 19 octobre à Ascot.

Vainqueur de la préparatoire, Elarqam a fini bon troisième, refaisant du terrain sur les deux premiers. «Jim Crowley, son jockey, pense qu’il aurait gagné s’ils étaient arrivés au centre de la piste», a avoué Mark Johnston, son entraîneur. «C’est frustrant, mais cela confirme au-delà de tout doute qu’il a de la classe, ce qui est rassurant.» Les Champions Stakes à Ascot seraient une possible option pour Elarqam. King of Comedy a terminé quatrième près des premiers. L’édition 2019 pourrait être à marquer d’une pierre blanche tant les quatre premiers ont montré de la qualité. Mais pour juger du niveau réel de ces International Stakes, il faudra patienter jusqu’aux grandes joutes automnales.

0
0