Eurosport

Persian King, la nouvelle étoile du galop

Persian King, la nouvelle étoile du galop

Le 14/05/2019 à 00:17

Dimanche, la Poule d’Essai des Poulains à Paris Longchamp a permis l’avènement d’un probable futur champion. Persian King a remporté le premier Groupe 1 de sa carrière et peut-être pas le dernier. Il a devancé Shaman et San Donato.

Beaucoup de chevaux ont été annoncés comme des futurs champions par le passé. Dimanche, sur l’hippodrome de Paris Longchamp, le premier Groupe 1 pour les mâles de trois ans en France se disputait sur la distance de 1.600 mètres. Après les forfaits de Never No More et No Needs Never, ils n’étaient plus que dix en quête d’un premier sacre. En tête durant le début de parcours, Senza Limiti n’a pas généré trop de rythme et Persian King a commencé à tirer en sixième position à la corde. Dans la ligne droite, Pierre-Charles Boudot a décidé de se servir de l’open strech – voie de dégagement dans la ligne d’arrivée, ouverte l’an passé – pour progresser en dedans. Le pensionnaire d’André Fabre a placé une magnifique accélération pour devancer d’une longueur son principal rival Shaman ainsi que San Donato.

Persian King en route vers les sommets

Lauréat de la préparatoire, le Prix de Fontainebleau (Gr.3), le fils de Kingman a obtenu son cinquième succès en six sorties. Il a succédé au palmarès de cette épreuve à Olmedo. André Fabre est un habitué de ce grand rendez-vous puisqu’il inscrit son nom pour la septième fois dans la Poule d’Essai des Poulains. Pour la casaque Godolphin, il s’agit de la quatrième victoire dans cette épreuve et le deux cent quatre-vingt-dix-neuvième Groupe 1 remporté. «J’ai beaucoup de chance d’être associé à ce cheval», admet son jockey Pierre-Charles Boudot. «Je tiens à remercier les propriétaires. C’est un cheval qui fait rêver. Nous avons pu nous cacher dans le parcours et il n’a pas pris dur. C’est un bon tremplin pour la suite. Il peut tenir sur plus long, c’est certain.» Dans un entretien accordé à Eurosport.fr, Lisa-Jane Graffard, manager de l’écurie Godolphin en France, avait avoué qu’il s’agit «d’un cheval qui va aimer plus tard le profil de Chantilly pour le QIPCO Prix du Jockey Club». Les 2.100 mètres de ce Groupe 1, programmé le 2 juin prochain, pourraient donc plaire à Persian King, qui tentera de réaliser ce doublé comme l’avait fait Brametot en 2017 ou Lope De Vega en 2010.

San Donato à suivre

Deuxième, Shaman a prouvé que son succès dans le Prix La Force (Gr.3) n’avait pas été volé. Le poulain de la casaque Wertheimer a connu sa première défaite depuis le 7 octobre 2018 dans le Prix Jean-Luc Lagardère (Gr.1). N’ayant pas couru depuis le 27 octobre, San Donato a effectué une excellente rentrée. Le cheval entraîné par Roger Varian et monté par Andrea Azteni est engagé dans les St James’s Palace Stakes (Gr.1) le 18 juin prochain à Ascot lors du meeting Royal.

0
0