Eurosport

Readly Express sacré roi de France !

Readly Express sacré roi de France !

Le 13/02/2019 à 12:00Mis à jour Le 13/02/2019 à 12:01

Deuxième étape de la Triple Couronne, le Grand Prix de France a été remporté dimanche par Readly Express. Le pensionnaire de Timo Nurmos s’est envolé dans la ligne droite pour remporter son deuxième Groupe 1 en France. Belina Josselyn s’est quant à elle élancée au galop.

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas pour Jean-Michel Bazire. Couronné dans le Prix d’Amérique avec Belina Josselyn tout en plaçant Looking Superb et Davidson du Pont aux deuxième et quatrième places, «JMB» n’a pas connu le même succès dans le Grand Prix de France. Dès le début de la course, ses trois pensionnaires ont été disqualifiés et le rêve de Triple Couronne pour Belina Josselyn s’est envolé. Il s’agissait d’une belle occasion pour Bold Eagle et Readly Express de se tailler la part du lion. Parti du couloir cinq derrière l’autostart, le second nommé a rapidement pris les commandes de l’épreuve. Le champion de Pierre Pilarski a patienté en cinquième position dans un peloton en file indienne. Dans la montée, le piège s’est refermé pour le mâle drivé par Franck Nivard. Obligé de sortir le nez au vent, il s’est progressivement rapproché de Readly Express. Le pensionnaire de Timo Nurmos n’a pas tremblé et a placé un uppercut à ses adversaires dans le dernier virage. Dans son dos durant toute la course, Uza Josselyn a bataillé avec Bold Eagle pour la deuxième place, la lui soufflant à la fin.

Readly Express au sommet, Bold Eagle déçoit 

Le Suédois n’avait pas de concurrence et s’est imposé dans une réduction kilométrique canon: 1’10’’3. Troisième du Prix d’Amérique, Readly Express a couru pour la première fois avec des œillères. Il a succédé à Noras Bean, dernier Trotteur suédois vainqueur du Prix de France, en 2014. Le fils de Ready Cash drivé par Björn Goop a remporté le septième Groupe 1 de sa carrière. «J’ai abordé la course sereinement en étant en confiance avec mon cheval», a déclaré Timo Nurmos au micro d’Equidia. «Il a montré qu’il était le meilleur. C’est génial de gagner cette course. Je ne pense pas courir le Grand Prix de Paris mais j’aimerais aller à Cagnes-sur-Mer. Pour autant, c’est le cheval qui décidera.»

Battu de peu pour la deuxième place, Bold Eagle a une nouvelle fois déçu son entourage. N’ayant jamais terminé plus loin que deuxième en douze courses sur ce parcours, il a terminé loin de Readly Express et ne semble plus aussi souverain. Il retrouvera sûrement le Suédois dans le Critérium de Vitesse de Cagnes-sur-Mer (Gr.1) début mars. Pour Belina Josselyn, l’objectif devrait désormais être le Prix de Paris, programmé le 24 mars, même si le rêve de Triple Couronne n’est plus réalisable.

0
0