Eurosport

Rocques et Anodin restent invaincus, Called To The Bar s’affirme

Rocques et Anodin restent invaincus, Called To The Bar s’affirme

Le 11/09/2018 à 12:23Mis à jour Le 11/09/2018 à 12:24

Outre le succès de Recoletos dans le Prix du Moulin de Longchamp, il y avait aussi trois courses de Groupe 3 au programme de la belle réunion de dimanche. Alors que Rocques et Anodin sont restés invaincus dans le Prix d’Aumale et des Chênes, Called To The Bar a posé ses jalons pour le Prix Royal-Oak en épinglant le Prix Gladiateur.

Groupe 3 réservé aux pouliches de deux ans, le Prix d’Aumale a réuni huit partantes dont Ceratonia, une Britannique présentée par le redoutable Charles Appleby. Après avoir mené durant toute la course, la pensionnaire de la casaque Godolphin a bien failli damer le pion aux françaises mais elle s’est finalement contentée de la deuxième place à trois quarts de longueur de Rocques. Montée par Pierre-Charles Boudot, la représentante de la casaque Augustin Normand a laissé une belle impression et demeure invaincue en trois sorties. Achetée 60.000 euros lors de la vente Arqana de yearlings d’octobre 2017, la fille de Lawman devrait à présent se diriger vers le Prix Marcel Boussac (Gr.1) le dimanche 7 octobre à Paris Longchamp. «C’est une bonne pouliche à laquelle nous n’avons rien à reprocher. Le rallongement de la distance a été bénéfique. Maintenant, la suite logique devrait être le Prix Marcel Boussac», a déclaré son entraîneur Fabrice Chappet au micro d’Equidia.

Anodor fait forte impression 

Cloth Of Stars en 2015 ou Ectot en 2013. Il suffit de voir le palmarès du Prix des Chênes pour comprendre que le vainqueur de ce Groupe 3 est un potentiel vainqueur de Groupe 1. Le moins que l’on puisse dire est qu’Anodor en a le profil. Rapidement en tête durant la course, le pensionnaire de Freddy Head ne s’est jamais laissé approcher dans la ligne droite pour finalement s’imposer de deux longueurs. Monté par Aurélien Lemaître, le fils d’Anodin confirme ses débuts victorieux à Deauville et reste invaincu en deux courses. Devenu copropriétaire de ce poulain après sa première sortie, Jean-Louis Bouchard semblait impressionné par la victoire de son pensionnaire au micro d’Equidia : «Après son succès à Deauville, j’ai de suite dit à Freddy Head que c’était un cheval pour le Jockey-Club. On m’a proposé d’en acquérir une partie, je n’ai pas hésité. Il a une magnifique action et c’est un rêve d’avoir ce genre de cheval.»

Called To The Bar s’affirme chez les stayers

Le champion Vazirabad, double lauréat en titre du Prix Gladiateur, étant sur la touche, les cartes ont été redistribuées chez les stayers pour remporter ce Groupe 3. Il n’a pas manqué grand-chose à Holdthasigreen, deuxième de cette épreuve l’an passé, pour la remporter cette fois-ci. Le lauréat du Prix Kergorlay (Gr.2) a été battu d’une courte tête par la révélation Called To The Bar. Le pensionnaire de la très en forme Pia Brandt a remporté son premier Groupe 3. Le fils d’Henrythenavigator n’avait couru qu’à une seule reprise sur 3.000 m pour une victoire dans une Listed, le Prix La Moskowa à Chantilly. Désormais, son entraîneur privilégie le Groupe 1 du 28 octobre à Paris Longchamp : «Le Prix Royal-Oak est notre objectif car je trouve difficile de courir le Prix du Cadran sur 4.000 mètres à quatre ans.» Le duo Maxime Guyon-Pia Brandt avait déjà remporté cette épreuve avec un Pur-sang de quatre ans, Bathyrhon, en 2014.

0
0