Course hippique

Royal Julius et Jérôme Reynier sacrés à Bahreïn

Partager avec
Copier
Partager cet article

Royal Julius et Jérôme Reynier sacrés à Bahreïn

Crédit: Eurosport

ParGrand Prix
25/11/2019 à 10:51 | Mis à jour 25/11/2019 à 10:52

Vendredi, Royal Julius a remporté la première édition du Bahrain International Trophy. Le fils de Royal Applause a conclu une très belle année où il a enchaîné les performances dans les courses de niveaux Groupes.

À l’instar de ses voisins qataris et émiratis, déjà bien implantés dans le microcosme des courses hippiques, le Bahreïn évolue depuis quelques années avec la présence hivernale de bons jockeys européens, à l’image du français Gérald Mossé. Vendredi, l’hippodrome de Sakhir a accueilli sa première réunion de grande ampleur avec le Bahrain International Trophy, course ouverte aux chevaux européens et dotée de 500.000 livres, dont 250.000 au vainqueur, soit environ 290.000 euros. Disputée sur 2.000 mètres et un bon terrain, chaleur du Moyen-Orient oblige, cette course sans label Groupe a permis à la France de briller grâce à Royal Julius.

Reynier affole les compteurs

Course hippique

«Skalleti a de quoi nous faire rêver», Jérôme Reynier

11/02/2020 À 09:05

Quelle année! Jérôme Reynier n’en finit plus d’étonner, sur la scène nationale et internationale. Jeune entraîneur installé à Calas-Cabriès, au nord de Marseille, le metteur au point de Royal Julius a connu une année 2019 intense, du Groupe 2 qatarien avec Marianafoot à cette grande course bahreïni en passant par un premier Groupe 2 en France, le Qatar Prix Dollar, avec Skalleti. Royal Julius, est, et restera son cheval de cœur. Il lui avait d’ailleurs offert une première Listed à Nantes en juillet 2017 puis un premier Groupe, en mai 2018 à Rome.

Un finish explosif

Parti prudemment, Royal Julius a patienté au sein du peloton, à nette distance de Rustang qui avait pris cent mètres d’avance. À trois cents mètres du poteau d’arrivée, le cheval tricolore est sorti du bois, s’allongeant et refaisant son retard dans les dernières encablures. Royal Julius a devancé Turgenev, le poulain de John Gosden, et le fuyard Rustang, associé à Gérald Mossé. Le deuxième représentant tricolore, Intellogent, a pris la cinquième place avec Pierre-Charles Boudot. Le vainqueur du Prix Jean Prat 2018 (Gr.1) a eu un bon passage à deux cents mètres du poteau mais a échoué de très peu pour une place sur le podium. 

Royal Julius a mis fin à un an et demi sans victoire, depuis le Prix du Président de la République (Groupe 2) à Rome. Cette année, le petit champion du Sud-Est avait commencé par une deuxième place dans un Groupe 2 à Doha. Puis il a enchaîné les places dans des Groupes 3 (une fois troisième, deux fois quatrième et une fois cinquième) avant d’échouer du minimum dans un Groupe 2, fin septembre à Milan. Bref, Royal Julius a réussi son objectif de fin d’année et le drapeau bleu-blanc-rouge a flotté sur Bahreïn.

Course hippique

La Saudi Cup débarque dans le calendrier des courses de galop

06/02/2020 À 13:42
Course hippique

Les cinq courses qui feront l’année 2020

06/02/2020 À 13:29
Dans le même sujet
Course hippique
Partager avec
Copier
Partager cet article