C’est leur Arc de Triomphe, leur King George. Les Japonais, peuple fidèle au sport et aux courses hippiques, se sont encore massés en nombre à l’hippodrome de Tokyo pour la Japan Cup en partenariat avec Longines, épreuve la plus relevée et la plus richement dotée de l’année dans l’archipel. Une particularité sautait aux yeux pour cette édition 2019, la seule présence de Pur-sang entraînés au Japon. Habitué des longs voyages et des monuments, Aidan O’Brien n’avait délégué aucun de ses champions. En revanche, il sera bien de la partie pour le grand dimanche de Hong-Kong, le 8 décembre.

Suave Richard, le plus beau des sacres

Course hippique
«Skalleti a de quoi nous faire rêver», Jérôme Reynier
11/02/2020 À 09:05

Devant près de 90.000 spectateurs, Suave Richard, associé à l’irlandais Oisin Murphy, a slalomé côté corde dans la phase finale. À deux cents mètres du poteau, le champion de Yasushi Shono a pris la mesure de ses adversaires et s’est envolé vers le plus beau succès de sa carrière. Curren Bouquetd’Or a lutté mais a lâché les armes pour se contenter de la deuxième place tandis que Wagnerian a complété le podium. Les autres jockeys européens sont arrivés bien plus loin et en tir groupé. Christophe Lemaire, cravache d’or japonaise en titre, a terminé huitième avec Muito Obrigado, Christophe Soumillon, cravache d’or française, neuvième sur Cheval Grand, et Lanfranco Dettori dixième avec Look Twice.

Le spécialiste de 2.400 m

Suave Richard a succédé au palmarès de la Japan Cup à la championne Almond Eye. L’an dernier, il s’était classé troisième de cette même course et n’a fait que progresser tout au long de l’année 2019. Deuxième d’un Groupe 2 à Nakayama pour sa rentrée, il a dignement représenté le Japon en prenant une méritoire troisième place dans la Longines Sheema Classic à Dubaï. À l’aise sur 2.400 m, il a aussi pris la troisième place du Takarazuka Kinen (Groupe 1), fin juin. Seulement septième du Tenno Sho (Autumn) sur 2.000 m, il préparait alors cette Japan Cup en courant sur plus court. Dimanche, il a remporté sa dixième course en dix-huit sorties et surtout son deuxième Groupe 1 après le Osaka Hai en avril 2018 à Hanshin.

Murphy brille de mille feux

«Gagner cette course est un rêve qui devient réalité», a déclaré Oisin Murphy sur le site officiel de la Japan Racing Association. «La Japan Cup est l’une des courses les plus connue au monde. Il est très dur de la gagner donc je n’étais pas si confiant, mais j’avais quelques espoirs.» Cravache d’Or anglaise pour la première fois, Oisin Murphy a signé là le plus beau succès de sa jeune carrière. De fait, cette victoire est d’un niveau supérieur aux QIPCO Irish Champion Stakes remportés en 2018. À noter que le jockey irlandais a remporté son quatrième Groupe 1 de l’année après les Flamouth Stakes, Nassau Stakes et Futurity Trophy Stakes.

Course hippique
La Saudi Cup débarque dans le calendrier des courses de galop
06/02/2020 À 13:42
Course hippique
Les cinq courses qui feront l’année 2020
06/02/2020 À 13:29