AFP

Amstel Gold Race : Ouvrez le bal des prétendants, les Ardennaises n'ont ni Cancellara ni Boonen

Ouvrez le bal des prétendants, les Ardennaises n'ont ni Cancellara ni Boonen

Le 18/04/2014 à 21:45Mis à jour Le 18/04/2014 à 23:51

Ni Alejandro Valverde, ni Philippe Gilbert, encore moins Purito : personne n'imprime sa patte sur les classiques ardennaises comme Boonen et Cancellara le font dans les Flandres.

Qui se souvient de Maxim Iglinskiy, vainqueur de Liège-Bastogne-Liège il y a seulement deux ans ? Et Enrico Gasparotto, lauréat de l'Amstel Gold Race une semaine plus tôt ? Les deux coureurs d'Astana ne sont pas les seules surprises que l'amateur de cyclisme étourdi peut croiser en faisant un petit tour dans le palmarès récent des classiques ardennaises. Amstel-Flèche-Liège : le triptyque attise de nombreuses convoitises et, depuis dix ans, personne n'est véritablement parvenu à y imprimer son implacable joug.

Sur les Flandriennes de début avril, les choses sont simples : il y a deux patrons, Tom Boonen et Fabian Cancellara, qui se partagent les triomphes (13 succès sur les 20 dernières éditions du Tour des Flandres et de Paris-Roubaix), et laissent quelques miettes aux audacieux. Mais quand les pavés cèdent la place aux pourcentages, la hiérarchie se perd dans les vallons des plats pays. Dans le peloton 2014, derrière le vétéran Davide Rebellin, douze autres coureurs ont déjà levé les bras sur une des trois classiques ardennaises.

Rebellin a le palmarès mais plus les jambes…

À 42 ans, Davide Rebellin (CCC Polsat) n'a toujours pas raccroché et espère encore ajouter une ligne à l'infinie liste de ses accomplissements sur les Ardennaises. Le vétéran italien n'aura qu'une opportunité de le faire cette année, sur l'Amstel Gold Race, où sa petite formation polonaise a été invitée.

Si Rebellin monte sur le podium dimanche, comme il prétend pouvoir le faire, ce sera la douzième fois de sa carrière sur la course néerlandaise, avec un 25e top 10 à la clef. Encore troisième de la Flèche brabançonne mercredi, le quadra tient toujours une belle forme. Son palmarès est le plus impressionnant de tout le plateau, pas tout à fait équivalent à ceux de Boonen ou Cancellera mais plus que respectable. Oui, mais son dernier top 10 sur les ardennaises remonte à 2009 (victoire sur la Flèche, 3e à Liège).

… Idem pour Gilbert ?

La légende de Boonen et Cancellara se dessine aussi dans leur capacité à enchaîner les succès à coups de doublé sur le Ronde et l'Enfer du Nord. En 2004, Davide Rebellin s'était lui offert un historique triplé ardennais. En 2011, Philippe Gilbert (BMC) a réussi l'exploit de l'imiter… avant de s'effondrer les saisons suivantes. Le champion du monde 2012 (sur le Cauberg de l'Amstel) gratte toujours ses accessits mais n'est apparu qu'une seule fois sur le podium depuis, lors de la Flèche wallonne 2012.

Extrême inverse pour Joaquim Rodriguez : des podiums en pagaille mais un seul succès, sur la Flèche (2012). Longtemps dans l'ombre d'Alejandro Valverde, Purito s'en est affranchi en quittant la Caisse d'Epargne pour Katusha à l'aube de la saison 2010. Depuis, le Catalan monte tous les ans sur le podium d'au moins une classique ardennaise. Mais collectionner les places de deuxième (Liège 2009 et 2013, Flèche 2010 et 2011, Amstel 2011) ne suffit pas à tailler un patron des classiques.

L'éternel second Joaquim Rodriguez rumine son échec au Mondial 2013

L'éternel second Joaquim Rodriguez rumine son échec au Mondial 2013Imago

" Valverde est clairement au-dessus du lot depuis le début de l'année"

Alejandro Valverde (Movistar), lui, sait gagner. El Imbatido a imposé ses qualités de finisseur dès son premier passage sur les classiques ardennaises : doublé Flèche-Doyenne en 2006. Deux ans plus tard, il triomphe une nouvelle fois de Liège-Bastogne-Liège. Et depuis ? Plus rien. Enfin, si, quelques places d'honneur mais plus aucun succès. Dépossédé d'un podium à Liège (2010) pour cause de suspension rétro-active, l'Espagnol a manqué les éditions 2011 et 2012, avant un retour encourageant en 2013 (2e de l'Amstel, 7e de la Flèche, 3e à Liège).

Valverde s'est parfois dispersé dans sa quête de Grands Tours mais en 2014, il mise beaucoup sur la première partie de la saison. Au point de déjà compter sept victoires cette saison. "Valverde est clairement au-dessus du lot depuis le début de l'année", a lancé Gilbert… qui fait de Michal Kwiatkoswki son deuxième favori pour l'Amstel Gold Race. À 23 ans, le Polonais s'est fait de premières références sur les Ardennaises l'an dernier (4e de l'Amstel, 5e à Huy). Lui comme le champion du monde Rui Costa ou Dan Martin (vainqueur de Liège-Bastogne-Liège en 2013) peuvent désormais marquer le cyclisme. Ou disparaître tel Iglinskiy.

Daniel Martin célèbre son succès à Liège en 2013

Daniel Martin célèbre son succès à Liège en 2013AFP

0
0